PARTAGER

La NASA a dévoilé ses trois phases pour coloniser Mars et former les astronautes à devenir petit à petit indépendants de la Terre

Avec la sortie récente de Seul sur Mars dans les salles de cinéma et la découverte de la preuve de l’existence d’eau liquide à la surface de Mars, l’intérêt pour la Planète Rouge n’a jamais été aussi grand. La NASA ne perd pas de temps pour travailler sur son objectif de coloniser Mars, l’agence spatiale venant d’annoncer un plan en trois étapes pour rendre les missions habitées une réalité, avec la première provisoirement prévue pour les années 2030.

Earth Reliant

La première phase est appelée Earth Reliant (« Relié à la Terre »), et nous sommes déjà en plein dedans. Elle implique des projets de recherche menés sur la Station spatiale internationale (ISS), en observant comment la vie dans l’espace pendant des périodes prolongées peut affecter le corps humain. Mars est environ 140 fois plus éloignée que l’est la Terre de la Lune, et il va nous prendre au moins 150 jours pour y arriver (en se basant sur les capacités de la technologie existante).

D’autres expériences menées à bord de l’ISS actuellement comprennent l’impression 3D, des systèmes de communication de pointe, et des opérations extravéhiculaires. L’objectif est de développer des technologies qui nous permettent d’aller plus loin dans l’espace pendant des périodes de temps plus longues. Le 27 mars 2015, l’astronaute Américain Scott Kelly et le cosmonaute Russe Mikhail Kornienko ont rejoint l’ISS pour une année.

histoire de l'exploration de la planète Mars

Crédit photo: Wikimedia – NASA

Proving Ground

La deuxième phase est appelée Proving Ground. « La NASA va apprendre à mener des opérations complexes dans l’espace, à des distances très éloignées de la Terre, qui permettront aux équipages de revenir sur Terre en quelques jours, » indique le document officiel.

La NASA construit actuellement une fusée Space Launch System (SLS) capable d’envoyer les humains vers Mars, ainsi que le vaisseau Orion, que les astronautes devront lancer pour pouvoir revenir sur Terre. Les deux vaisseaux devraient nous permettre d’aller plus loin dans l’espace que jamais auparavant, et un lancement est prévu pour 2018. Tout au long de la phase deux, la NASA veut voir les astronautes, les stations spatiales et les fusées réduire leur dépendance avec la Terre

Earth Independent

Le nom de la troisième phase trahit l’idée de la NASA. Elle comprend des missions habitées vers les lunes martiennes et éventuellement la surface martienne, et une fois que nous aurons mis le pied sur Mars, des tests et des expériences pourront débuter pour découvrir la meilleure façon d’y établir la vie. À ce stade, les missions devront être autonomes, et être peu tributaires du personnel basé sur Terre. Actuellement, des recrues expérimentent la vie sur Mars… à Hawaï.

« Les futures missions sur Mars représenteront un effort de collaboration entre la NASA et ses partenaires, un accomplissement global qui marque une transition dans l’expansion de l’humanité à mesure que nous avançons vers Mars non seulement pour la visiter, mais pour y rester », écrit la NASA dans le document. Les premiers colons devront finalement être capable de créer leurs propres carburant, eau, oxygène et matériaux de construction à partir des ressources disponibles sur la Planète Rouge.

Bien sûr, il y a beaucoup de défis avant cela, du perfectionnement de la technologie nécessaire pour y arriver à l’assurance que les astronautes restent en bonne santé en route, mais le plan de la NASA est solidement en place. Le document complet est très intéressant à lire (en anglais) si vous voulez en savoir plus sur la façon dont les missions habitées vers Mars vont bientôt devenir une réalité.

Après six décennies à vouloir se rendre sur Mars, l’Homme n’a jamais été aussi proche de marcher sur cette planète.

Crédit photo principale : NASA – Space Launch System