Avec son nouveau smartphone Priv, BlackBerry s’essaie au mélange de la sécurité dont il est garant à la flexibilité offerte par Android

Marque phare qui ne manquait aux doigts d’aucun adolescent dans les années 2000, BlackBerry aura connu tous les hauts et les bas d’une firme technologique prospère. En effet, le fabricant canadien flirte avec désespoir et pertes colossales depuis plusieurs années et espère pouvoir remonter la pente avec son tout nouveau smartphone, le Blackberry Priv qui est sorti officiellement. On vous propose un tour complet de l’appareil !

Naissance du Blackberry Priv

Déjà, selon BlackBerry, Priv signifie Privilège et Privé. Ce smartphone est bien parti pour faire des vagues mais peu savent réellement tout ce qu’il s’est passé pour que cette firme vantée et mondialement connue pour la sécurité dont jouit ses terminaux et son OS se retrouve à proposer un smartphone sous Android, mais surtout tactile.

Les années 2000 – 2007

Préalablement nommée RIM (Research In Motion) la firme canadienne à l’origine du BlackBerry fut créée dans les années 1995 et a connu un âge d’or durant les premières années du siècle actuel. D’abord tournée vers les équipements de télécommunication, les patrons et co-fondateurs de l’époque qui étaient tous deux ingénieurs dans le domaine de la sécurité ont décidé de faire profiter de leur expérience et expertise au maximum de personnes, d’où la naissance du smartphone RIM BlackBerry.

Entre 2000 et 2007, RIM a connu tous les pans de la gloire avec des téléphones vendus en centaines de millions d’exemplaires, et utilisés par tous les grands de ce monde. Il fût même une époque où tout le personnel de la Maison Blanche n’utilisait que ce smartphone. Son cœur de métier: la sécurité apportée à un téléphone au clavier physique traditionnel mais repensé et bien optimisé pour allier toutes les tâches professionnelles au divertissement grâce à ses 10 doigts.

Blackberry Priv, review

Les années 2007 – 2015

Alors que tout allait bien, l’industrie du smartphone mutait et on vit apparaître les premiers téléphones à écran tactiles vers 2007. Le clou du spectacle et l’entrée en enfer de RIM fut scellé par la sortie de l’iPhone 1, qui ne proposait qu’une seule touche et une interface entièrement tactile grâce à laquelle on pouvait quasiment tout faire.

La firme canadienne vit donc logiquement ses ventes chuter drastiquement, une chute accentuée par le fait que ses téléphones ne proposaient aucune innovation réelle à chaque nouvelle version. Même le changement de nom de RIM vers BlackBerry tout-court et le lancement de BB10, son système mobile entièrement optimisé pour le tactile et des smartphones ratés (Z10, Z30, Leap…) n’y firent rien. La firme flirte depuis lors avec des pertes abyssales.

Lancé depuis fin 2012 dans un vaste plan de restructuration, BlackBerry a supprimé une grande partie de ses effectifs et délocalisé la fabrication de ses smartphones en Chine. Elle décida à une époque d’arrêter de concevoir des smartphones puisque ceux-ci ne se vendaient plus. Mais suite à l’arrivée à sa tête de John Chen, la branche smartphones fut maintenue à flot. Depuis lors la firme prépare un nouveau smartphone annoncé comme son messie, le Priv, dont le nom de code était Venice.

Ce smartphone allait être une première mondiale, puisqu’il ne serait pas proposé avec les habituels systèmes maison de BlackBerry mais plutôt une version d’Android à laquelle il a agrémenté ses fonctionnalités phares et appréciées ainsi que tout son savoir-faire en matière de sécurité.

Quel est le vrai potentiel de Priv ?

Cette question peut trouver réponse en 10 secondes… Le BlackBerry Priv est tout simplement une pure merveille et écrasera sans conteste la concurrence, y compris les haut-de-gammes de marques telles que Samsung et Huawei ou même Sony.

Blackberry Priv, photo

Fiche technique de base

Propulsé par un couple CPU-RAM basé sur un processeur Qualcomm Snapdragon 808, c’est un excellent compromis entre le 810 peu évolué par rapport à ses prédécesseurs et le 820 qui surchauffe et explose pratiquement l’autonomie de votre batterie, associé à 3 Gb de mémoire vive. Ce processeur est SoC (System on a Chip) Hexa-core (six cœurs) doté de la technologie 64 bits et proposant 6 cœurs, dont deux Cortex-A57 carburant à 1,82 Ghz pour effectuer les tâches de base et le maintien en fonctionnement du smartphone ainsi que quatre cœurs Cortex-A53 carburant à 1,44 Ghz pour les tâches demandant plus de punch.

La partie graphique est gérée par un Adreno 418 proposant une capacité de 155,5 GFlops. L’ensemble associé à un châssis de 147 (184 ouvert) x 77,2 x 9,4 mm pesant 192g. Oui vous avez bien lu “ouvert”, puisque le Priv c’est avant tout un smartphone coulissant, dont la partie coulissante cache un clavier physique si cher à BlackBerry. Nous y reviendrons certainement prochainement, car ce clavier est unique et assure pas mal de belles fonctions exclusives.

Connectique, écran et partie photo

Du reste, on retrouvera 32 Go de mémoire interne que vous pourrez étendre via le lecteur de carte micro-SD acceptant jusqu’à 2Tb de capacité. Côté connectique, Wi-Fi a/b/n/g/a.c 802.11, NFC, 4G… Bref la totale et bien plus, puisque le système de compression des données de BlackBerry est aussi de la partie.

La batterie non-amovible propose une capacité de 3410 mAh, bien plus conséquente que celles des Samsung Galaxy S6 Edge et Note 5 par exemple. À propos de “Edge”, l’écran du Priv dispose lui aussi de bords incurvés à la manière du smartphone de Samsung, mais le canadien risque de gagner ce combat car ayant mieux utilisé les possibilités offertes par les bords incurvés. Et enfin cet écran de type AMOLED affiche sur une diagonale de 5,43 pouces une image fidèle d’après Android Central, dotée d’une résolution QHD de 1440 x 2560 pixels, pour une densité de 540 ppp.

La partie photo est assurée par deux capteurs. Un dorsal de 18 millions de pixels agrémenté d’un double flash LED à rayon direct, capable de filmer des séquences vidéos en 4K et un frontal de 2 millions de pixels. Tous deux sont amplement suffisants selon PhoneArena, et proposent des images d’excellente qualité.

À titre indicatif, cet article n’est aucunement sponsorisé par BlackBerry et la presse n’a jamais été tendre avec BlackBerry. Du coup, si tant d’éloges sont portés à son dernier smartphone, le Priv, c’est tout simplement parce qu’il est fabuleux et stupéfiant.

Le premier BlackBerry sous Android

Véritable révolution pour les fans de la firme, Android compte désormais un poids lourd dans ses rangs. En effet le Priv sera lancé sous la version 5.1.1 Lollipop de l’OS de Google. Cependant c’est une version stock qui est livrée, mais aménagée par BlackBerry. On verra notamment quelques optimisations d’icônes, des applications ajoutées et d’autres retirées, une meilleure ergonomie, mais surtout le volet sécuritaire qui est omniprésent dans l’interface du smartphone.

Rien d’envahissant, mais vous risquez de vous confondre à l’agent 007 aux commandes de ce terminal.

Tout est fait dans le Priv pour susciter envie et surtout intention d’achat. Et il en vaut réellement le coup. De plus amples informations seront apportées au fur et à mesure sur l’interface et le fonctionnement d’Android dans le Priv.

Prix, date de sortie et modèles

Un seul modèle sera proposé ! Et c’est celui revu dans le présent dossier. Cependant, la mauvaise est toujours ce moment tant redouté pour plonger la main dans la poche. Et le Priv ne sera pas donné, puisqu’il sera commercialisé dès son arrivée sur le sol européen à 799€ hors abonnement.

Pour ce prix vous pourrez vous offrir un iPhone 6S mais en visualisant quelques séquences de tests réalisés par nos confrères américains, vous comprendrez le fossé qui sépare le Priv des iPhone actuels, en dépit de la technologie 3D Touch (pas vraiment utile et chère pour trois fois rien) dont ils sont équipés.

Enfin, sachez que le Priv n’est disponible que chez Verizon et AT&T pour l’instant. Il est censé débarquer sur le Vieux Continent d’ici début décembre moyennant le prix sus-mentionné.

Comptez-vous craquer pour le BlackBerry Priv ? Ou il est trop cher pour vous ?

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici