PARTAGER

Sony publie d’excellents résultats financiers, mais sa branche smartphones et téléphonie reste en berne.

Porté par les ventes de sa Playstation 4, sa console de salon ayant par ailleurs écrasé la Xbox One de Microsoft, Sony s’en sort très bien en 2015, mais ses téléphones souffrent toujours autant. Le japonais ne figure même plus dans le Top 5 des marques commercialisant le plus de smartphones.

Sony revient de loin !

Les trimestres de chute abyssales de son chiffre d’affaires sont désormais derrière lui. Sony revient de loin et respire enfin en 2015 grâce à sa console de jeux vidéos. En effet, Sony réalise sur son dernier trimestre fiscal de l’année 2015 une belle performance en générant un chiffre d’affaires net de 21,5 milliards de dollars, soit une hausse globale de 0,5% sur un an. Outre le fait de gagner en parts de marché dans certains secteurs et d’améliorer son chiffre d’affaires, la marque engrange enfin des profits, qui explosent littéralement tous ceux attendus par les analystes.

C’est faible d’après certains, mais lorsque l’on sait d’où la firme vient, c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’on est fier d’acheter ses titres qui ont d’ailleurs gonflé à la bourse de Tokyo.

PS4, le sauveur de l’année

La PS4 est bien le sauveur de Sony, puisque à elle seule, elle permet au nippon de dégager un bénéfice opérationnel de 1 milliard de dollars net. C’est une insolente croissance de 33% par rapport à un an plus tôt. En effet, durant la période des fêtes de fin d’année, il s’est écoulé plus de 8,6 millions de PS4 et elle frise déjà le record de 40 millions de consoles vendues depuis son lancement en 2014. C’est tout simplement excellent puisque cette belle performance permet à la branche loisirs du nippon de bénéficier d’une croissance de 45% selon The Verge.

Dans le même sillon, la branche Sony Pictures, qui s’occupe des appareils photo de la marque, revient elle aussi de loin et affiche une belle progression hélas non chiffrée par Sony.

Les smartphones à la traîne

La division mobile du japonais s’effondre, perd du terrain et des parts de marché mais surtout, elle perd 14,7% de chiffre d’affaires par rapport à 2014, pour ne générer “que” 201 millions de bénéfices.

Crédit photo principale : Pexels – jeshoots.com