PARTAGER

Un constructeur local chinois inflige un sévère correction doublée d’une leçon d’humilité aux fabricants traditionnels d’appareils mobiles !

Les produits en provenance des usines chinoises ne sont pas que des contrefaçons ou des produits dépourvus de réelle valeur ajoutée. En témoigne cette tablette dévoilée par un fabricant local qui se prépare à une internationalisation de son produit phare, Chuwi. Certes c’est moins joli que Apple ou Google, voire Wiko ou Alcatel, mais la marque a le mérite de proposer la meilleure tablette du monde, au meilleur rapport qualité/prix quasiment imbattable. Vous aimez Windows 10 et Android ? Pourquoi ne pas les installer dans un seul appareil surpuissant pour jouir du meilleur de chacun des systèmes ? C’est ce qu’a fait Chuwi dans sa tablette, la Hi12.

Spécifications techniques: que vaut la Hi12 sur le papier ?

Ne vous attendez pas à ce que nous avons droit d’habitude sous les capots chinois, à savoir de la camelote. Le fabricant Chuwi voit les choses en grand et pour cause, sa tablette la Hi12 au un format compact loge un immense écran de 12 pouces (merci à l’iPad Pro d’avoir ouvert la voie) doté d’une résolution monstre de 2160 x 1440 pixels. Outre cette dalle IPS extrêmement fidèle du point de vue des couleurs selon Windows Central qui a déniché cette pépite, nous aurons droit à un processeur Intel en bonne et due forme, oui vous avez bien lu.

Chuwi, hi12, tablette

Le Intel Atom Z8300 cadencé à 1,44 GHz se chargera de l’exécution des tâches sur la tablette, épaulé dans ses multiples fonctions par 4 Go de RAM et 64 Go de mémoire interne extensibles bien évidemment (chinois oblige) par le biais du port micro-SD. Aucune capacité maximale n’est annoncée cependant. Deux capteurs photo sont présents, dont un de 5 millions de pixels à l’arrière et un second de 2 millions en façade. Si ces deux capteurs seront sauf surprise médiocres, vous remarquerez que vu les autres spécifications de l’appareil et son positionnement tarifaire, elle n’est pas destinée à la photographie, ni aux tâches ludiques (même si avec son processeur et sa RAM elle s’en sortirait haut la main).

Du reste, la connectique est complète: sortie HDMI, sortie micro-USB pour la recharge, sortie Jack 3,5 mm, mais aussi Wifi et Bluetooth 4.0. Cependant grosse surprise, deux ports USB standards sont présents, dont un de la norme 3.0 et le second de la norme 2.0. Vous pourrez donc facilement manipuler vos données. Autre immense surprise, puisque les amoureux des appareils à forte autonomie seront servis avec 11.000 mAh de batterie non-amovible. Nous laissons libre cours à votre imagination quant aux possibilités permises par pareil appareil.

Chuwi, hi12, tablette

Comme si cela ne suffisait pas, la tablette sera lancée dans sa version de base sous deux systèmes d’exploitation majeurs, dont un mobile et un pour ordinateur normal. Android dans sa version 5.0 et Windows seront installé en dual-boot pour une utilisation optimale des capacités de la tablette.

Bientôt à l’international !

Marque en cours de naissance mais déjà assez bien implantée en Chine, Chuwi compte se lancer à l’international et se donne les arguments de la politique. Visant principalement le marché américain avec ses produits dont en tête figure sa tablette Hi12, la marque chinoise pratiquera des tarifs agressifs comme l’on en a coutume avec les fabricants de l’Empire du Milieu.

En effet, sa tablette sera commercialisée outre-Atlantique à 299 dollars, sans frais d’import. Difficile de faire mieux, quelle que soit la marque. Si pour le moment aucune date européenne n’a été annoncée par Chuwi pour sa Hi12, on espère tout de même la voir débarquer sur le Vieux Continent !