Google pave le chemin de son futur avec moult annonces lors du Google I/O 2016…

Après Microsoft et Apple, c’est au tour de Google de réunir la crème de ses développeurs et des journalistes au sein d’un amphithéâtre pour débattre ou plutôt exposer l’avenir de ses produits. Se tenant à San Francisco au sein de l’amphithéâtre Shoreline le 18 mai dernier, le Google I/O 2016 était riche en nouveautés, et nous vous en proposons une distillation de l’essentiel des présentations. Réalité virtuelle, assistants intelligents, messagerie, domotique, Google voit l’avenir en grand et ne lésine point sur les moyens pour imposer son écosystème et les services y associés.

Un nouvel assistant personnel, encore plus personnel

Google Now, l’actuel assistant personnel du système Android de Google, risque dans un futur proche d’être relégué au rang des essais de la firme, qui a annoncé lors du Google I/O 2016 par la voix de son PDG Sundar Pichai, travailler sur un nouvel assistant plus à même de concurrencer Siri d’Apple et Cortana de Microsoft.

Google Now, Google I/O 2016

Le boss de Mountain View en a même profité pour faire la démonstration des capacités du nouvel assistant personnel virtuel, qui sera en mesure de répondre aux questions de l’utilisateur de manière encore plus naturelle qu’à l’heure actuelle, vous embarquant dans une véritable illusion d’une conversation duale d’avec votre smartphone. Le nouvel assistant personnel virtuel sera par la même occasion en mesure de répondre aux questions en deux niveaux, une première.

“Vous pouvez par exemple demander qui est le réalisateur de “The Revenant”, et quelles sont les récompenses qu’il a obtenues – sans jamais le nommer, a affirmé Sundar Pinchaï, le PDG de Google lors de sa présentation.

Home, la domotique à la sauce Google

En effet, Google se veut désormais omniprésent dans nos vies. Déjà très heureux de nous fournir Gmail pour les communications textuelles via messageries interposées, YouTube qui offre la possibilité de visionner des séquences vidéos inédites et même d’écouter de la musique “gratuitement”, en passant par les redoutables Google.com le moteur de recherche numéro un mondial, ou Android le système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde, la firme de Mountain View veut désormais s’immiscer dans vos foyers, et compte sur Home pour y parvenir.

Google Home

Home est une petite enceinte Wifi ressemblant à s’y méprendre à une lampe futuriste et qui sera capable de diffuser de la musique, directement ou depuis un téléphone, mais elle sera aussi et surtout capable de répondre à des questions, d’interagir avec le calendrier ou les contacts. Le dispositif domotique ne s’arrête pas là, puisque concurrençant déjà farouchement son équivalent de chez Amazon, et dégage sa singularité par le fait qu’il est en mesure d’interagir avec des objets connectés comme les thermostats Nest pour vous permettre de contrôler à la voix, l’essentiel des fonctionnalités électroniques de votre habitat.

Android pénètre enfin Chrome OS

Ce n’est plus un secret depuis quelques semaines, Google a bel et bien l’intention de permettre l’utilisation des applications Android au sein de sa plateforme pour ordinateurs, Chrome OS. Ce qui n’était alors encore qu’une rumeur a été confirmé par le principal concerné lors du Google I/O 2016, qui par la même occasion précise le fait que le Google Play Store fera ses débuts sur les Asus Chromebook Flip, Google Pixel (2015) et Acer Chromebook R11 dès le mois de juin pour les développeurs, les autres utilisateurs y ayant droit “plus tard dans l’année”.

Au programme, les applications Android pourront être affichées sous 3 tailles de fenêtre sur les Chromebooks, plusieurs applications Android pourront tourner en même temps, l’usage de la souris, du clavier et du tactile sera assuré et les utilisateurs auront les notifications d’Android directement dans leur Chromebook. En gros, Google proposera bientôt un ordinateur au stricto sensus du terme tournant sur une plateforme physique et usant de la puissance de son Store applicatif.

Si vous êtes développeurs, notez que la firme américaine a pensé à vous fournir toute la documentation nécessaire pour l’implémentation des fonctionnalités y afférents dans les mois à venir. Pour plus de détails, dirigez-vous vers ce lien, proposé par Google.

Allo, pour concurrencer WhatsApp ?

Google a assurément raté le coche des réseaux sociaux et des applications de messageries instantanées. Pour corriger le tir, la firme a annoncé un nouveau challenger pour WhatsApp et ses acolytes, le bien nommé Allo est sur les rails, pour grappiller quelques millions d’utilisateurs.

Allo Google

La particularité de cette nouvelle application de messagerie instantanée “intelligente” est qu’elle sera en mesure de fournir des réponses semi-automatisées. Pour y parvenir, Allo sera en fait très regardant sur vos habitudes rédactionnelles, en apprenant par exemple votre manière de vous exprimer pour vous proposer des réponses rapides, mais va plus loin en donnant par exemple la possibilité à l’utilisateur de se délecter des commentaires sur les photos de son réseau social, se targant d’être en mesure de déterminer “avec 90 % de précision” si la photo d’un chien est “mignonne ou non”.

L’application destinée à une utilisation purement mobile comme WhatsApp à ses débuts, offrira elle aussi un mode de discussion “incognito”, en l’occurrence chiffré de bout en bout et dont les messages disposeront d’une date d’expiration après laquelle ils seront supprimés.

Duo, futur challenger de Viber et Skype

Google n’en démords pas, la firme veut elle aussi voir son nom scandé par les utilisateurs des applications mobiles de messagerie instantanée et de visioconférence. Si elle a annoncé le lancement prochain d’Allo, son alternative à WhatsApp, elle présenta également lors de son I/O 2016 Duo, son application de discussion en vidéo.

Google Duo

Lui aussi chiffré de bout en bout, Duo est compatible avec Android et iOS, mais pas Windows Phone (et on comprend pourquoi). Sa particularité ? Cette application permet de discuter en vidéo “y compris lorsque le réseau est faible” selon Google. Bardé de fonctionnalité qui feront vite pâlir les concurrents, Duo est également doté de l’option prévisualisation, qui vous donne la possibilité de voir le flux vidéo d’un correspondant vous appelant, avant même de décrocher ledit appel. Grosse innovation, Duo sera déployé au cours de cet été, sans précision aucune sur la date exacte.

Daydream, la réalité virtuelle a désormais une norme

Sous ce doux nom, Google vient de lancer une véritable révolution dans l’usage des outils de réalité virtuelle sur smartphone. Plus qu’une norme, Daydream est une plateforme dont le lancement est prévu pour l’été, dont l’optique est de produire des films et des jeux en réalité virtuelle, promettant une bien meilleure qualité d’images, avec une latence réduite sur les smartphones (sous Android) compatibles.

La firme va plus loin dans l’intégration de la réalité virtuelle dans son écosystème, en annonçant l’implémentation au sein d’Android N d’un mode RV, qui permettra de profiter d’une expérience immersive plus poussée qu’avec un simple Cardboard. Normant ainsi les fonctionnalités futures des dispositifs de réalité virtuelle compatibles avec Android, la firme de Mountain View a également proposé un design de référence pour une pleine compatibilité d’avec les smartphones issus de constructeurs partenaires dont nous ne citerons plus les noms.

Google Daydream

Daydream est par ailleurs assorti d’une manette matérialisée sous forme de télécommande, qui dispose de capteurs de mouvements qui permettront de s’orienter dans des environnements en trois dimensions. Sans nom pour le moment, le dispositif pourra nativement fonctionner sauf surprise avec Google Street View, Google Movies et YouTube.

Android Wear, le wearable a droit à une ultime itération de son système

Destiné à un usage sur les montres connectées, Android Wear a droit à une nouvelle itération, dont les fonctionnalités se veulent selon Google, plus intelligentes. Entre suggestions de réponses plus pertinentes, nouveau clavier, l’actualisation du système permettra aux montres 2.0 de fonctionner sans besoin aucun d’être lié à un smartphone, les applications et services jouissant directement de la connectivité par WiFi pour envoyer et recevoir les données.

Plus besoin d’installer toutes les applications

En effet, avec des applications toujours plus gourmandes (Facebook pèse déjà plus de 130 Mo à télécharger et presque autant à installer), Google a décidé d’aider les possesseurs de smartphones à faibles capacité de stockage et dépourvus de lecteur de cartes mémoires. Pour ce faire, la firme offre à Android, la possibilité de “goûter” à une application, sans l’installer.

Il est vrai que nous n’avons parfois nul besoin de toutes les fonctionnalités et options d’une application. Alors pourquoi installer cette dernière si ce n’est que pour l’utiliser 10 minutes pour la supprimer ensuite ? Google a imaginé un système d’application instantanée, qui, au lieu d’inciter l’utilisateur à installer une application, lui permet tout simplement d’accéder à ses fonctionnalités sans l’installer.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici