La France aurait manqué le lancement de Pokémon Go sur son sol du fait de l’attentat qui a secoué l’Hexagone cette fin de semaine.

Pokémon Go continue donc sa vague de lancement dans les pays d’Europe et de l’Union européenne, mais toujours aux abonnés absents, se listent la France, la Russie et quelques pays des Balkans ou de Scandinavie. Alors que cette semaine a vu 30 nouveaux pays faire leur entrée au sein des nations d’où il est déjà officiellement possible de jouer à son jeu, Niantic n’a toujours point réagit à l’actualité, de même que Nintendo, et The Pokemon Company, les deux autres entités impliquées dans le développement du jeu mobile du moment.

Alors encore meurtrie par le sanglant attentat dont elle a été victime en fin de semaine, la ville de Nice pourrait bien être l’une des nombreuses inconnues sur l’échiquier de Niantic, empêchant à ce dernier de lancer enfin, le Graal de l’été dans l’Hexagone.

Un certain agacement se fait déjà sentir

En effet, les joueurs français (dont une partie assistait à la première chasse de Pokémon grandeur nature dans la ville de Lille il y a quelques heures) manifestent depuis quelques jours l’agacement vis-à-vis du retard déjà accusé par Pokémon Go pour son lancement officiel en France, par le biais des réseaux sociaux. Le plus parlant d’entre-eux se résume à ces tweets questionnant sur les raisons qui poussent Niantic à livrer Pokémon Go dans tous les pays d’Europe, sauf la nation au drapeau tricolore Bleu, Blanc et Rouge :

 

En effet, cela fait déjà une semaine et quelques heures, que Pokémon Go a été dévoilé au monde entier (le 7 juillet), et qu’il a été lancé aux Etats-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Cette semaine a vu le jeu s’exporter vers le Vieux Continent, notamment en milieu de semaine dans les villes allemandes et britanniques, et il y a quelques heures, dans 26 nouveaux pays, dont la Suisse, et notre voisin et ami, la Belgique, ou même l’Italie. En somme, tout le monde y a droit, sauf la FRANCE. Pourquoi ?

Les attentats mis en cause ?

Si aussi bien Niantic que Nintendo ou The Pokemon Company n’ont réagit à la situation, quelques acteurs majeurs de la scène presse de l’actualité du jeu vidéo en France ont leur théorie, qui semble à s’y méprendre, converger vers une même ville: Nice.

Selon Frpokemongo.com et IGN.com, c’est l’attentat de Nice, qui a fait 84 morts et presque le double de blessés, qui serait la cause dans la décision des trois promoteurs du jeu, de repousser son lancement en France. IGN, souligne surtout le fait que “Pokémon Go pourrait provoquer des attroupements durant une période inappropriée” mal gérable par les autorités, et favorisant sans doute l’organisation d’incidents dans l’Hexagone.

Donc nous n’y aurons pas droit ?

Rien n’est sûr pour le moment, et ce weekend est encore plus complexe à gérer pour Niantic, compte tenu du fait que ses serveurs soient hors-service depuis quelques heures déjà. Toutefois, IGN s’avance en annonçant une arrivée du jeu pour lundi 18 ou mardi 19 Juillet.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici