PARTAGER

La situation du marché du PC inquiète et à plus d’un titre, puisque les ventes stagnantes par le passé, sont sur une puissante pente descendante depuis 3 ou 4 ans. Au point où on parle d’une mutation générale du marché des ordinateurs grand public en voie de disparition.

Cette mutation pourrait passer par une décision de Microsoft, qui pourrait bien changer tout l’univers du PC. En effet, la marque a enfin pris la résolution de rentre son système d’exploitation Windows 10 compatible avec les processeurs ARM, ce qui le rendrait utilisable avec une dextérité sans nulle pareille et sur des appareils moins puissants.

Au cœur du partenariat avec le fondeur Qualcomm dont les processeurs animent tous les smartphones Android ou presque, un PC basé sur une puce ARM et Windows 10 promettrait jusqu’à 18 heures d’autonomie.

Un lancement imminent

En effet, c’est au décours d’une conférence sur la 5G que le principal concerné, Qualcomm, a annoncé la  nouvelle, faisant savoir à cet effet au grand-public qu’un ordinateur basé sur le Snapdragon 835 qui équipe le Galaxy S8 entre autres modèles du marché, serait sur les rails, et tournant sous Windows 10.

Il est à noter ici qu’il s’agit bel et bien de la version complète de Windows 10, et non d’une énième version RT ou Windows Mobile. Ainsi, la firme reverrait à la baisse la liste des spécifications minimales que doit posséder un PC pour abriter Windows 10.

Des performances maximales et autonomie au top

Les processeurs de nos smartphones sont devenus si puissants aujourd’hui que certains sont même utilisés dans les fermes de serveurs. Pourquoi ne pas les proposer directement dans ce cas dans les ordinateurs usuels ?

C’est probablement ce qui motiva Microsoft et Qualcomm à s’allier pour développer la nouvelle génération d’ordinateurs portables, à l’autonomie hallucinante. En effet, selon les ingénieurs de la marque américaine, un PC abritant un Snapdragon 835 et Windows 10 pourrait facilement tenir 29 heures de fonctionnement en lecture Netflix, et jusqu’à 18 heures en utilisation intensive.

Par utilisation intensive, aucune information n’est donnée mais on se doute qu’il s’agisse du montage ou traitement photo, ou des jeux. Il est important de souligner que les meilleurs PC portables n’offrent aujourd’hui que 10 ou 14 heures d’autonomie au maximum, ces nouveaux types de PC seraient donc une petite révolution sur le plan de l’autonomie, qui doublerait au passage sur nos ordinateurs portables.

Les éléments en faveur d’une autonomie monstre

Les puces ARM consomment très peu d’énergie, ce qui en fit aux débuts des smartphones, les processeurs par excellence pour animer ces appareils à batterie de petite taille. C’est aujourd’hui vers monde du PC que la révolution semble se diriger.

De plus, ces processeurs étant plus petits que leurs ainés fabriqués par Intel ou AMD, leurs carte-mères sont également de taille plus réduite, ce qui laisse suffisamment d’espace pour loger des batteries de plus grandes tailles, au sein des PC portables.

Légers, fins, autonomes… mais très chers aussi

Alors qu’on pourrait s’attendre à ce que des PC à base de puces ARM soient beaucoup plus accessibles que les appareils sous processeurs Intel et AMD, c’est plutôt le contraire qui devrait s’opérer, ceux-ci atteignant jusqu’à 1000 euros dans leurs versions haut de gamme.

Ces tarifs seraient en partie expliqués par la présence de batteries plus importantes dans ces PC offrant une autonomie extraordinaire, de même que des accessoires tels que les cartes eSim ou puces 4 et 5G.