PARTAGER

Des chercheurs de l’université de Yale ont analysé des centaines d’applications mobiles. Ils ont ainsi pu mettre au jour 44 mini-logiciels trackers.

Les mouchards se multiplient sur Android

Les failles semblent se multiplier sur Android ces derniers temps. Cette fois-ci, il est question de mouchards directement intégrés à des applications mobiles. Cette information résulte du travail de deux chercheurs en sécurité du nom de Mike Kwet et Sean O’Brien. Les rapports sont disponibles sur Yale Privacy Lab et Exodus. Les deux instances ont analysé environ trois cents applications Android.

Grâce à un dispositif de détection, ils ont réussi à détecter 44 trackers, ce qui représente un chiffre toute de même conséquent. Parmi eux, on trouve Teemo, Xiti, Flurry, Doubleclick, Demdex, Ligatus et d’autres encore. Une majorité des applications en contient un au minimum et souvent plusieurs, hormis les applications de sécurité. L’application « Espace Client Bouygue Telecom » par exemple, en contiendrait six au total. Trois sont dédiés à la publicité, au marketing et au comportement du consommateur tandis que les trois autres ont une orientation technique.

Crédit photo : Rawpixel – Unsplash

Des applications que beaucoup d’entre nous utilisent en contiennent plusieurs

Comme pour les sites internet, les mouchards ont vocation à suivre les usagers pour collecter des données sur ses comportements d’achat. Ainsi, des applications que beaucoup d’entre nous utilisent en contiennent plusieurs. Tandis que celle du BonCoin en contient huit, l’application d’AlloCiné en comporterait pas moins de onze. Et cela s’applique à beaucoup d’autres encore.

Cela pose pas mal de problèmes d’éthiques étant donné qu’avec ces dispositifs, les données personnelles des utilisateurs ne sont absolument pas respectées. De plus, il est très compliqué de se protéger contre ces mouchards. Les responsabilités de Google dans ce dispositif sont énormes. Les rapports permettent notamment aux utilisateurs de connaître les applications qui sont concernées. Ils donnent également des précisions sur les mouchards ainsi que sur les données auxquelles ils ont accès.

mouchards
Crédit photo : Gilles Lambert – Unsplash
Source :

Begeek