PARTAGER

La rentrée 2018 fera l’objet d’une nouvelle loi concernant les smartphones en milieu scolaire. En effet, ils seront totalement interdits par le ministère de l’Éducation dans les écoles primaires et les collèges.

Les smartphones interdits dans les écoles et les collèges

Le ministre de l’Éducation l’a confirmé il y a quelques jours. Les écoles et collèges de France n’autoriseront plus l’usage des smartphones. Il s’agit d’une des promesses de campagne du président Macron. Ainsi, on connaît désormais l’échéance. Néanmoins, il y a encore quelques points qui restent à éclaircir, notamment sur la façon dont cette mesure sera appliquée à partir de septembre prochain.

écoles
Crédit photo : CC0 Public Domain – PxHere

Le ministre Jean-Michel Blanquer a précisé sur l’antenne de RTL : « Nous sommes en train de travailler sur cette question, cela peut prendre des modalités diverses. Vous pouvez en avoir besoin pour des usages pédagogiques, pour des situations d’urgence donc il faut que les téléphones portables soient confinés ». Le gouvernement en a bien conscience : il ne sera pas facile d’appliquer cette mesure.

Les parents d’élèves et associations d’enseignants sont mitigés

Les différentes associations d’enseignants et les parents d’élèves ne sont pas convaincus par cette mesure. La secrétaire générale du SNES-FSU Valérie Sipahimalani pense que la mesure est irréalisable dans les établissements, notamment parce que les enseignants n’ont pas le droit (et ne veulent pas) de fouiller les élèves. Elle ajoute par ailleurs : « Je ne crois pas que les professeurs souhaitent avoir une règle leur permettant de fouiller leurs élèves. Ce qu’il faut, c’est un mode de vie dans les établissements scolaires qui permette notamment d’éviter que les élèves soient tout le temps branchés sur leur téléphone. »

écoles
Crédit photo : Kelly – Sikkema – Unsplash

Pour le ministère, il s’agit également de diffuser un message de santé publique qui touche les familles. Selon le ministre, il n’est pas souhaitable que les enfants de moins de sept ans aient accès aux écrans. La nouvelle mesure de 2018 ne semble donc pas faire l’unanimité. On l’imagine, elle ne sera pas non plus bien accueillie par la plupart des élèves.

Source :

PaperGeek