PARTAGER

À l’occasion des prochains Jeux olympiques d’hiver, le traditionnel parcours de la flamme se poursuit en Corée du Sud. Au troisième jour de relais, un invité très spécial a donc été invité à la porter.

La Corée du Sud souhaite montrer qu’elle maîtrise les technologies

Les prochains Jeux olympiques d’hiver se dérouleront en Corée du Sud. Ils auront lieu prochainement puisqu’ils sont organisés entre le 9 et le 25 février de l’année prochaine. Le pays a donc bien l’intention de profiter de l’événement pour mettre en avant son savoir-faire.

La maîtrise des nouvelles technologies est au cœur de ces démonstrations. Dans ce sens, il est aussi prévu de faire de quatre-vingt-cinq robots humanoïdes des assistants durant ces XXIIIes olympiades.

Le robot Hubo, porteur de flamme

Dans la ville de Daejeon, pour la première fois de l’histoire des Jeux, un robot humanoïde a participé au passage de flamme. Il l’a porté sur près de 150 mètres avant de la passer au professeur Oh Jun-ho de l’institut KAIST. Il ne s’agit ni plus ni moins du concepteur du robot en question. Un symbole fort donc, d’autant plus que le robot Hubo à cassé un mur (placé de façon artificielle sur son chemin) pour ainsi transmettre la flamme à son créateur.

La vidéo du robot Hubo portant et passant la flamme au professeur Oh Jun-ho :

Le robot Hubo constitue l’un des plus avancés et sophistiqués du monde. Il a notamment reçu le prix DARPA Robotics Challenge il y a deux ans. Hubo possède pas moins de quarante et un points d’articulation, portés par un système d’autoéquilibrage figurant parmi les plus aboutis. Il est fort possible qu’à terme, ce robot soit chargé de différentes tâches lourdes et physiques. Il a en effet été testé à la réalisation de travaux, en collaboration d’une entreprise d’ouvriers tout ce qu’il y a de plus humains.

Source :

KultureGeek