PARTAGER

Au lendemain de l’officialisation des Mi 8, Mi 8 Explorer et Mi 8 SE, la marque chinoise Xiaomi qui s’est récemment implantée sur le marché français, nous livre deux nouveaux appareils assez intéressants. D’une part un smartphone, le Redmi 6 Pro. Et d’autre part une tablette, la Mi Pad 4.

Tandis que le smartphone se destine à un public toujours plus aficionado des rapports qualité/prix chinois, la tablette maintient le pouls des ardoises tactiles sous Android. Zoom sur les deux nouveaux bidules de Xiaomi.

Le Xiaomi Redmi 6 Pro, un smartphone avec encoche à prix sacrifié

Xiaomi est une marque qui semble avoir bien appris la leçon dispensée il y a quelques années par Samsung. Le chinois poursuit en effet une politique de saturation qui consiste principalement à déverser sur le marché un nombre incalculable de smartphones dans un laps de temps de 12 mois afin de toucher tous les segments et rafler par la même la mise.

Avec le Redmi 6 Pro la marque de l’Empire du Milieu ne prend aucun risque, et propose une copie assez similaire à ses précédents terminaux mobiles. Que propose le Xiaomi Redmi 6 Pro ? Réponse sans plus tarder.

Un design déjà vu

Depuis l’introduction l’an dernier de l’encoche sur l’iPhone X, les concurrents et filleuls de la marque américaine y vont chacun de leur implémentation de cet outil esthétique. En effet, nous en avons déjà fait mention à de nombreuses reprises, l’encoche règle un certain nombre de problèmes sur le plan du design.

Le Xiaomi Redmi 6 Pro, nouveau milieu de gamme du géant chinois – Crédits photo : TechGuru

Par exemple, grâce à l’encoche les marques peuvent nous proposer des terminaux à écran bord à bord sans pour autant galérer à trouver où loger les capteurs. L’encoche revient donc naturellement sur le Redmi 6 Pro, et de la plus subtile des manières.

Concrètement le Redmi 6 Pro se décline sous les traits d’un smartphone de 149,3 x 71,7 x 8,8 mm et d’apparence assez classique. S’il fait l’impasse sur les matériaux nobles, le terminal jouit tout de même de finitions exemplaires qui sauront faire plaisir au consommateur. L’ensemble est supplanté au-dessus du massif de l’écran par une encoche où sont situés les capteurs photo et faciaux, de proximité et de luminosité.

Le Xiaomi Redmi 6 Pro, nouveau milieu de gamme du géant chinois – Crédits photo : TechGuru

La disposition des outils physiques tels que les boutons entre autres est assez sommaire. C’est en somme sur le plan du design du déjà vu. Le Redmi 6 Pro sera proposé en noir, bleu, or, rose or et rouge.

Sous le capot, que de belles notes

Sous le capot, le Xiaomi Redmi 6 Pro ne fait absolument pas dans la dentelle. Le terminal est puissant, et s’affirme sans peine. Il est propulsé par le couple Qualcomm Snapdragon 625 + 3/4 Go de mémoire vive et 32/64 Go de stockage interne. Stockage de base extensible jusqu’à 256 Go via le slot de carte dédié.

Le Xiaomi Redmi 6 Pro, nouveau milieu de gamme du géant chinois – Crédits photo : TechGuru

Pour rappel, ce processeur embarque huit cœurs Cortex-A53 lâchés à 2.0 GHz. Côté écran on a droit à une dalle tactile de type IPS LCD au format 19 : 9 de 5.84 pouces et échelonnée à une définition de 2 280 x 1 080 pixels. Pour une densité assez intéressante de 432 ppp. En outre cet écran occupe 80 % de la surface de la façade.

Les photographies pourront être capturées à l’aide du méchant couple dorsal de 12 + 5 millions de pixels. Et les selfies à l’aide du capteur de 5 millions de pixels situé en façade. Les outils de communication sans fil usuels sont de la partie, le Redmi 6 Pro tourne sous Android 8.1 Oreo floqué de la surcouche MiUI 9.0. Le smartphone embarque enfin une batterie de 4 000 mAh.

Et donc quel est l’intérêt d’acheter cet énième Redmi ?

Le Redmi 6 Pro est certes un énième Redmi, mais le smartphone n’en est pas moins intéressant. Notamment grâce à AI Face Unlock, son système de reconnaissance faciale. Mais aussi grâce à son capteur d’empreintes digitales situé au dos.

Le système de reconnaissance faciale du Xiaomi Redmi 6 Pro – Crédits photo : Xiaomi

En somme le principal intérêt de ce smartphone réside en son rapport qualité/prix, encore une fois difficilement inversable. Xiaomi frappe un grand coup dans la fourmilière du milieu de gamme.

Le Xiaomi Mi Pad 4, une tablette juste comme il faut (sans plus)

Cela faisait déjà plus de deux ans que Xiaomi n’avait pas renouvelé sa tablette. Pour l’occasion la firme chinoise nous livre une ardoise assez convaincante sur le papier et du point de vue du design. Sans doute trop proche de l’iPad, la Mi Pad 4 est officielle.

Le design, on dirait un iPad

Xiaomi n’invente rien, la marque est en fait la loi de Lavoisier du marché des appareils mobiles. Il pique les recettes miracles des concurrents puis les transforme pour donner des produits à forte valeur ajoutée et à prix religieux.

La Mi Pad 4 de Xiaomi, la nouvelle tablette du chinois est officielle – Crédits photo : Xiaomi

La Mi Pad 4 est assez proche sur le plan du design, d’un iPad. La pâte d’Apple se fait ressentir au niveau du form-factor, de la disposition des ustensiles physiques et même de l’écran. La tablette est faite d’une tunique d’aluminium et la façade en verre trempé.

Et donc sous le capot qu’est-ce que ça donne ?

Sous le capot de la Mi Pad 4, se trouve un processeur milieu de gamme. Le Qualcomm Snapdragon 660. Cette puce qui embarque huit cœurs Kryo cadencés à 2.2 GHz est également associée à 3/4 Go de mémoire RAM et 32/64 Go de stockage interne. Stockage non extensible physiquement.

La Mi Pad 4 de Xiaomi, la nouvelle tablette du chinois est officielle – Crédits photo : Xiaomi

On retrouve en façade un écran de 8 pouces occupant 77 % de la devanture de la tablette. Pour un ratio de 16 : 9, une définition de 1 920 x 1 200 pixels et une densité de 283 ppp.

Oui, mais la Mi Pad 4 en vaut-elle la peine ?

Dans un marché où quasiment tous les acteurs ont jeté l’éponge, Xiaomi a le toupet de lancer une nouvelle tablette sous Android. L’avantage est que la Mi Pad 4 ne sera heurtée à la concurrence de pas grand monde compte tenu du fait que seuls Samsung, Huawei et Lenovo produisent encore à jour des tablettes tournant sous l’OS mobile de Google.

La Mi Pad 4 de Xiaomi, la nouvelle tablette du chinois est officielle – Crédits photo : Xiaomi

L’inconvénient est que la Mi Pad 4 tombe au mauvais moment. Dans un marché saturé et où peu sont enclins à remplacer leur tablette. Cependant du fait de son design plus léché et de sa dotation technique la tablette de Xiaomi pourrait tout à faire être le challenger tant attendu de l’iPad d’Apple.

Où les acheter et à quel prix ?

Si la marque n’a pour l’heure donné aucun détail quant à l’hypothétique commercialisation des Redmi 6 Pro et Mi Pad 4 sur le territoire français, nous avons leurs tarifs en la monnaie chinoise.

De prime abord, le Redmi 6 Pro devrait être lancé dans les jours à venir en Chine pour un tarif de départ situé à 999 yuans pour sa version équipée de 3/32 Go de RAM + stockage. La version plus cossue se négocierait à 1 199 dans sa formule 4/32 Go. Tandis qu’il faudra débourser jusqu’à 1 299 yuans pour la formule 4/64 Go.

En ce qui concerne la Mi Pad 4, il faudra en Chine s’attendre à débourser 1 099 yuans pour la configuration WiFi 3/32 Go de RAM + stockage. La version équipée de 4/64 Go se négocierait à 1 399 yuans. La modèle embarquant une puce 4G LTE serait lancée à 1 499 yuans.