Les PC portables animés par des processeurs ARM n’ont pas franchement fait l’unanimité mais de plus en plus de constructeurs s’y intéressent sérieusement. Notamment Asus, LG où plus récemment Lenovo. Le deuxième fabricant de PC au monde vient entre autres de dévoiler d’une part son nouveau partenariat avec Qualcomm le fondeur de processeurs et modèle pour appareils mobiles, et d’autre part d’officialiser le fruit de leur partenariat, un ordinateur portable propulsé par une puce mobile basse consommation.

Lenovo lorgne sur le marché des ordinateurs ARM

Ce lundi matin a ouvert ses portes à Taïwan le salon COMPUTEX. Destiné aux grandes marques asiatiques, cette grand-messe de l’électronique grand public est l’occasion pour des géants tels que Asus ou Acer et Lenovo de dévoiler leurs tous derniers produits. Smartphones, tablettes, carte-mères… ordinateurs portables…

Dans ce cas c’est Lenovo qui nous intéresse puisque la marque a levé le voile sur son PC portable basse consommation. Pour y parvenir la marque a dû faire de nombreux sacrifices dont notamment un lié au processeur de son ordinateur portable. Il s’agit d’une puce codeveloppée par Lenovo et Qualcomm, abritant un ensemble de huit cœurs Kryo 495 et un GPU Adreno 680.

 

Cependant les délices concoctés par les deux marques ne se limitent pas à cela, puisque le reste de la fiche technique laisse présager des performances de bonne facture. Notamment une insolente capacité en mémoire vive, son modem 5G ou l’hallucinante autonomie de la bête.

Les enjeux d’un PC portable avec processeur ARM

Du fait de leur architecture fonctionnelle, les processeurs ARM consomment ridiculement peu d’énergie. Et le modèle de Qualcomm et Lenovo ne déroge pas à la règle.

Cette faible consommation se répercute d’une part sur les hautes performances de lensemble, mais également au niveau de l’autonomie de la machine qui pourrait tenir la journée entière de travail.