Comme prévu Samsung a dévoilé hier soir en marge de son événement Unpacked à New York les Galaxy Note 10 et 10+. Ces deux phablettes prennent la suite du Note 9 qui n’a pas réellement brillé d’un éclat aussi étincelant que les Note antérieurs. Samsung espère remonter enfin la pente avec deux terminaux qui n’ont pour seules différences que la taille d’écran et la qualité photo. Après notre rapide prise en main + revue des fiches techniques, nous proposons de revisiter les différences entre le Note 10 et le Note 10+.Voici notre rapide prise en main des deux nouveaux flagship du géant sud-coréen et numéro 1 mondial du smartphone.

Quelles différences entre Note 10 et Note 10+ ?

Il est clair que les deux phablettes ne sont pas logées à la même enseigne, même en y jetant un rapide et discret regard des différences sautent aux yeux.

Les Galaxy Note 10 et 10+ – Crédits photo : Samsung

Ainsi, au jeu des 7 différences on notera de prime abord les gabarits des deux appareils. Pour rappel, le Note 10 ne mesure que 71,8 x 151 x 7,9 m là où le 10+ en mesure 77,2 x 162,3 x 7,9 mm. La seconde différence est inhérente à la taille de l’écran.

Les tailles d’écran des Note 10 et 10+ – Crédits photo : Samsung France

Tandis que le Note 10 n’embarque qu’une dalle de 6,3 pouces, le 10+ caracole à 6,8 pouces. La troisième différence concerne la définition de l’écran, qui est de 2 280 x 1 080 pixels sur le Note 10 et de 3 040 x 1 440 pixels sur le 10+. Cependant tous deux disposent du HDR10+. La quatrième différence est inhérente à la capacité de la mémoire RAM, de 8 Go sur le 10 et 12 sur le 10+.

Entre autres, la cinquième différence est relative à la capacité de la batterie : 3 550 mAh sur le Note 10 et 4 300 sur le 10+. La sixième différence concerne l’extensibilité du stockage : seul le Note 10+ dispose d’un lecteur de carte MicroSDMX.

Le Samsung Galaxy Note 10 – Crédits photo : Samsung

Enfin la dernière différence : la présence sur le Note 10+ d’un capteur ToF. Pour rappel, ce capteur est travaille sous le commandement de la puce neuronale intégrée au processeur. Son rôle est d’aider l’appareil photo à mieux apprécier les distances lors des prises de vues. La résultante est la capture de meilleurs clichés en mode portrait (flou d’arrière-plan).

Source :

FrAndroid

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici