Spotify, on a plus besoin d’en faire la publicité. Il s’agit ni plus ni moins que de l’application ou la plateforme de streaming musical la plus utilisée et la plus téléchargée au monde. Avec plus de 250 millions d’utilisateurs actifs dont plus de 150 millions de premium, la plateforme connaît des bénéfices record. Seulement, société à actions oblige, Spotify est obligé de chercher régulièrement de nouveaux leviers de croissance. Raison pour laquelle la firme basée en Suède lance Spotify Kids, une version de sa plateforme 100 % dédiée aux enfants.

Au fait c’est quoi Spotify Kids ?

Comme expliqué en préambule, Spotify Kids est une dérivée de la plateforme de streaming musical, destiné à un public de 4 ans en montant.

« Les enfants qui consomment du contenu audio, comme de la musique et des histoires, cela ne représente pas un phénomène nouveau — en fait, ils adorent ça. Mais la plupart des expériences audio ont été développées avec des adultes en tête, ce qui signifie qu’elles ne sont pas simples, faciles ou amusantes à utiliser pour les jeunes enfants », soulignait Alex Norström de Spotify durant l’annonce et l’officialisation de la nouvelle plateforme.

Spotify Kids – Crédits photo : Spotify

Parce qu’ils sont jeunes et naïfs, les enfants se doivent d’être protégés. Ce que propose Spotify Kids qui inclue des filtres et tamis qui ont pour rôle de réguler la qualité du contenu proposé. Pour son lancement, Spotify Kids devrait mettre à disposition des enfants quelques 6 000 chanson.

Celles-ci sont notamment tirées de l’univers animé des enfants. En partenariat avec Nickelodeon, Disney, Discovery Kids et Universal Pictures.

Comment va fonctionner Spotify Kids ?

Fonctionnant sur le même principe que Spotify, la version Kids de la plateforme nécessitera un abonnement familial à Spotify. Facturé 14,99 euros par mois, cette offre peut accueillir jusqu’à 6 personnes. Avec diverses barrières mises en place pour protéger l’innocence des enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here