PARTAGER

Pharrell n’a reçu que 2700$ de royalties pour les 43 millions d’écoutes de son titre “Happy” sur Pandora

Cette année 2014 a été superbe pour le chanteur Pharrell Williams, sa chanson “Happy” fut un véritable succès international, lui ayant assuré deux nominations aux Grammy Awards 2015. Et malgré l’omniprésence de Pharrell, “Happy” ne lui a rapporté que 2700$ de royalties sur les 43 millions de vues sur la webradio Pandora au premier trimestre 2014, selon un courrier de Marty Bandier, CEO de Sony/ATV, obtenu par le site Digital Music News.

Dans sa lettre, Bandier indique qu’un million de vues en streaming d’une musique sur Pandora rapporte seulement environ 60 dollars en royalties. “C’est une situation totalement inacceptable, qui ne peut continuer ainsi”, écrit-il.

Par la même occasion, le titre “All of Me” de John Legend, a été joué en streaming (toujours sur Pandora) 55 millions de fois, et lui a rapporté à ce jour 3400 dollars. Des montants insignifiants que doivent de plus se partager éditeur et artiste.

Selon l’analyste Michael DeGusta, Pharrell aurait probablement dû gagner environ 25 000$ sur les 43 millions d’écoutes de sa musique “Happy”.

Marty Bandier ajoute : “Chez Sony/ATV, nous voulons que ces services de musique numérique [comme Pandora] réussissent parce qu’ils sont un excellent moyen pour les fans de musique d’écouter des titres et ont le potentiel de générer de nouveaux revenus importants pour tout le monde. Toutefois, ce succès ne doit pas se faire au détriment des auteurs-compositeurs dont les chansons sont essentielles pour que ces services existent et prospèrent”.

Les artistes boudent les plateformes de streaming

Pandora est le service de streaming musical le plus utilisé au monde (selon le Time), qui ne rémunèrent pas à leur juste valeur les artistes qui cherchent à gagner leur vie de leurs chansons. Taylor Swift s’est récemment exprimé sur la façon dont les petits artistes se rémunèrent avec le streaming, affirmant que des services comme Spotify ne valorisent pas suffisamment leur art. Taylor Swift a retiré toutes ses musiques de Spotify en signe de protestation.

Étant donné le peu d’argent qu’il se fait sur ce genre de plateforme, il n’est pas surprenant que Pharrell fasse partie d’un groupe d’artistes exigeants que YouTube supprime des milliers de chansons dont le site n’est pas autorisé à partager. Si YouTube ne supprime pas les 20 000 titres en question, un groupe juridique appelé Global Music Rights, qui représente 42 artistes comme Pharrell, The Eagles, John Lennon, et Smokey Robinson, indique qu’il va intenter un procès de 1 milliards de $ contre Google, la société mère de YouTube.

Un réforme moderne des droits d’auteurs pourrait donc avoir lieu.

Source image principale : studio43.com