L’évolution de l’industrie de la musique en un graphique animé

L’industrie de la musique a radicalement changé au cours des 30 dernières années. Les différents formats de musique, des disques vinyles, à la cassette, en passant par le CD puis les téléchargements numériques, montrent un certain nombre de transitions au cours des trois dernières décennies. La croissance puis la décroissance des ventes de ces formats sont présentées dans un graphique circulaire plutôt intéressant, réalisé par le site Digital Music News. Le graphique animé cartographie chaque format entre les années de 1983 à 2010 se basant sur les chiffres d’affaires réalisés et recueillis auprès de la Recording Industry Association of America (RIAA). Le tableau est peut-être la meilleure façon possible de représenter ce qui se passe dans l’industrie de la musique en 30 secondes voire moins.

Evolution de l'industrie musicale de 1980 à 2013

Comme vous pouvez le voir, le GIF nous donne des pourcentages précis nous permettant de visualiser les variations de parts selon les formats : on y voit principalement les vinyles (LP/EP), les cassettes, les CD, le MP3, ainsi que d’autres formats comme ceux apparus dernièrement comme le téléchargement légal sur internet. Le plus impressionnant est de voir une sorte de chaîne alimentaire de l’industrie musicale : petit à petit, les anciens formats se font “manger” par les nouveaux, et ainsi de suite : la cassette mange le vinyle, le CD dévore la cassette et le MP3 et Internet sont en train de grignoter des parts du marché des ventes physiques.

Il a fallu attendre 1990 pour que le CD (en rouge sur le graphique) vienne éclipser les ventes de cassettes. Le CD en 1990 représentait 45,8% des recettes alors que les cassettes avaient chuté à 46%. Le CD régnait encore à 49,1% du marché en 2010 (93% de part de marché en 2003). Le plus gros morceau des autres 51% provenaient des téléchargements. Aujourd’hui, tous les formats comme le CD, les cassettes etc… semblent dépassés. En 2013, on peut voir que le CD n’est plus qu’à 30%.

En observant ce graphique, on se demande alors quel support va manger les téléchargements. La capture d’écran ci-dessous pour l’année 2013 nous montre la progression des souscriptions digitales (9%), qui s’illustre par des sites comme Deezer, Spotify ou encore SoundCloud. Ce serait ça le prochain gros marché de la musique ? Il semblerait que oui. L’image permet aussi de notifier que le vinyle revient un peu à la mode (LP/EP à 3% au lieu de 1,3% en 2010).

Industrie de la musique en 2013

Dans quelques années, nous aurons très probablement besoin d’un nouveau graphique pour se rendre compte de l’évolution du marché du disque, ou plus de la musique en général. Il serait également intéressant de voir un graphique portant sur l’évolution du marché de l’édition (livres, magazines et journaux) dont on voit de plus en plus se porter vers le numérique. Avec des outils numériques comme le Kindle ou l’iPad, les gens lisent leurs nouvelles “sur le pouce” et lisent des best-sellers sans même tourner une page.

Crédit image principale : Pixabay – Unsplash