Le rappeur Jay-Z présente Tidal, un nouvel autre concurrent des mastodontes Spotify et Deezer

Lundi se lançait officiellement et internationalement le service de streaming musical Tidal. Le rappeur businessman Jay-Z n’avait pas lésiné sur les moyens, présentant son bébé en grande pompe, aux côtés de nombreuses stars mondiales. Mais au fait, qu’est ce que c’est Tidal ? Voici tout ce que l’on sait à son sujet.

Qu’est ce que Tidal ?

Tidal est un service de musique en streaming pour les fichiers audio et vidéo qui fonctionne seulement par abonnement. L’accent est mis sur la qualité sonore. Tidal promet également des chansons et vidéos exclusives d’artistes.
Tidal, service streaming musical

Combien ça coûte ?

Contrairement à Spotify, Tidal ne dispose pas de version gratuite au delà de la période d’essai gratuite de 30 jours. La plate-forme propose à la place deux offres payantes : la première à 9.99€ par mois pour du son de qualité standard (comparable à la qualité d’autres services de streaming), des vidéos HD et une sélection pointue de contenu; la seconde à 19,99€ par mois avec une qualité audio haute définition (comparable à la qualité CD, parfois décrite comme “lossless high-fidelity sound”, on y revient plus tard), ainsi que des vidéos HD et une sélection pointue de contenu.

À titre de comparaison, le service premium sans publicité de Spotify coûte 9,99€ par mois. C’est également le cas chez Deezer.

Qui sont les 16 stars internationales réunies pour présenter le service ?

Tidal est présenté comme un service appartenant à des artistes car il compte 16 parties prenantes, qui sont par ailleurs des célébrités, dont 14 étaient présentes personnellement lors de la conférence de presse de lundi. Sur scène, ils ont chacun signé une “déclaration” non spécifiée, soulignant ainsi leur part d’engagement dans Tidal et son avenir.

Pourquoi ces célébrités sont-elles impliquées ?


Le projet porté par Jay-Z souhaite se démarquer par sa philosophie. “C’est une plate-forme qui appartient aux artistes,” indique-t’il au New York Times “Le défi est d’amener tout le monde à respecter à nouveau la musique, de reconnaître sa valeur. L’eau du robinet est gratuite et la musique est payante, mais personne ne veut payer pour de la musique. On devrait boire de l’eau gratuitement du robinet, c’est une belle chose. Et si vous voulez entendre la plus belle chanson, alors il faut soutenir l’artiste.”

En fin de compte, ces artistes veulent modifier l’état d’esprit des consommateurs. D’après ce que nous avons appris lors de la conférence de presse, ils ont l’intention de modifier le paysage du streaming pour profiter aux artistes à une époque où ils demandent instamment des services de streaming et des maisons de disques de les payer équitablement. Chez Spotify par exemple, pour chaque titre streamé, il est reversé en moyenne entre 0,006 dollar et 0,0084 dollar à l’artiste. Sans préciser de montant, l’une des dirigeantes de Tidal, Vania Schlogel, a affirmé que ces royalties seraient plus importantes.

Dans quels pays Tidal est disponible ?

Tidal est actuellement accessible sur les ordinateurs (bien que la fonction “Lossless sound” ne soit disponible que sur Chrome) ainsi que sur iOS et Android dans ces pays: Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hong Kong, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Turquie, Royaume-Uni et aux États-Unis.

Qu’est ce que le streaming “lossless” ?

Le principal atout de Tidal serait d’offrir la possibilité d’écouter les morceaux en FLAC (“Free lossless audio codec”), équivalent à une qualité CD. Pour simplifier, la musique “sans perte de fichiers” de Tidal vous offrira à peu près la qualité audio d’un CD. En détail, Tidal propose des fichiers FLAC, où le son sans perte audio est livré en fichiers de 1411 kilo-octets par seconde. Mais si vous optez pour l’abonnement à 9,99€, l’audio est compressé jusqu’à des fichiers de haute qualité de 320 kbps, à peu près la même qualité que Spotify peut offrir.

Tidal explique le “son sans perte” via quelques exemples audio dans cette vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=9q6iXyE6fSE

Tidal est-il nouveau ?

Non. En réalité, Tidal a été lancé à l’automne dernier, avant que le service soit acheté par Jay-Z à l’entreprise Aspiro, une société de technologie suédoise, pour 56 millions de dollars. L’annonce de lundi a finalement révélé ce que le magnat du rap de 45 ans allait faire avec son achat.

Les concurrents de Tidal doivent-ils s’en inquiéter ?

Tidal sera en concurrence avec les plates-formes de streaming comme Spotify, Deezer, ou encore Qobuz. Spotify, certainement le plus gros concurrent, compte déjà 15 millions d’abonnés payants et 60 millions d’utilisateurs dans le monde. Il faudra également compter sur le service réorganisé d’Apple, Beats Music, qui devrait se lancer plus tard cette année.

Lire : Blitzr permet l’écoute gratuite de toutes les musiques sur internet

Spotify a refusé de commenter l’entrée de Tidal sur le marché du streaming. Mais Tidal vise à attirer les audiophiles, un nombre relativement restreint d’amateurs de musique qui ne veulent pas d’audio compressé. Tidal ne fait pas peur à ses concurrents, du moins pas encore. C’est une chose que d’entrer sur le marché, s’en est une autre de mettre en ligne quelques 30-35 millions de titres. Le plus dur est surtout de convaincre les gens de venir s’inscrire sur le site et de payer pour le service. Il n’y a pas vraiment de concurrence sur le marché du streaming, il faut comprendre par là que le plus important est de changer l’esprit des gens, qui ont perdu la valeur d’écouter de la musique.

Lire : 30 ans d’industrie musicale résumés en un GIF de 30 secondes

Les chansons exclusives et autres, qu’offre Tidal, devraient en fin de compte déterminer s’il peut construire sa base d’abonnés. Si Tidal peut fournir de grandes exclusivités, comme le prochain album de Rihanna, peut-être que Jay Z et ses amis pourront inverser la tendance du streaming en leur faveur.