PARTAGER

Un blog détourne les affiches de navets en y insérant les critiques de presse négatives

Et on comprend le but de la manœuvre ! Qui ne s’est jamais fait avoir par les citations de critiques de presse présentes sur les affiches de films ? “Bouleversant!”, “Un film poignant”, “Vibrant”, “Fascinant”, “Une pure merveille !”… En effet, les distributeurs de films n’y vont pas de main morte pour illuminer de citations élogieuses les affiches de leurs films. Et ça, le blog On s’tape l’affiche l’a bien compris. Qu’arrive t’il si ce film, pourtant bien accueilli par la critique, est une gros navet ? On s’en tient au casting ? Il serait dommage de s’en remettre à cette publicité mensongère, ou du moins surestimée.

Le chef de projets interactifs Gaylord Gauvrit, et la graphiste Claudine Devey ont mis au point le blog On s’tape l’affiche, dans lequel ils ont sélectionné une série de gros navets cinématographiques en les détournant avec les critiques les plus négatives pour chaque long métrage. Présentées comme de vraies citations, qui sont en fait de véritables citations d’articles provenant de Télérama, Écran Large, L’Obs, les Inrocks, etc… ils arrivent à vous dissuader d’aller voir Cinquante nuances de Grey («Pas de quoi fouetter un chat»), Inherent Vice («Incompréhensible») ou encore Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu (“… pour mériter ça !”). Jamel Debbouze se fait descendre pour son film Pourquoi j’ai pas mangé mon père (“Navet”, “C’est raté”) ou bien John Moore pour Die Hard («Une laideur hallucinante», “Nullité atomique”). Voici les affiches remaniées par le blog On s’tape l’affiche :

On se tape l'affiche, critiques affiches films

On se tape l'affiche, critiques affiches films

On se tape l'affiche, critiques affiches films

On se tape l'affiche, critiques affiches films

On se tape l'affiche, critiques affiches films

On se tape l'affiche, critiques affiches films