Nicholas Winton ignore que les 669 enfants qu’il a sauvés pendant l’Holocauste sont assis à côté de lui.

Sir Nicholas Winton est un humaniste qui a organisé une opération de secours ayant sauvé la vie de 669 enfants juifs de Tchécoslovaquie des camps de la mort nazis, et qui les conduisit en sécurité en Grande-Bretagne, entre les années 1938-1939.

Une histoire et une vidéo émouvantes

En mai 2014, il a reçu la plus haute distinction tchèque, l’Ordre du Lion blanc, de la part du président tchèque Milos Zeman. Aujourd’hui, ce sont plus de 6000 personnes dans le monde qui sont en vie grâce à lui. Ce britannique de 105 ans, qui fut également distingué en 1998 par l’ancien président tchèque Vaclav Havel et élevé au rang de chevalier par la reine d’Angleterre, a mené une vie digne d’un scénario de film. Né d’une mère juive dans le quartier londonien de Hampstead en 1909, Nicholas Winton a travaillé en tant que courtier. Pendant l’entre-deux-guerres, il a beaucoup voyagé en Europe et même vécu en Allemagne où il travaillait comme banquier. La menace des Nazis le poussa ensuite à rentrer en Grande-Bretagne.

Au mois de décembre 1938, alors qu’il est en vacances dans les Alpes, un ami lui parle de la situation des réfugiés de guerre en Tchécoslovaquie, que les Nazis ont investi depuis deux mois. Nicholas Winton se rend à Prague pour y ouvrir un bureau et contacter plusieurs ambassades étrangères dans le but d’évacuer le plus de Tchèques possible. Mais seul son pays veut bien l’aider. Durant trois semaines, son équipe oeuvre pour rassembler les documents nécessaires au rapatriement de centaines d’enfants par train vers l’Angleterre. Falsification de visas, tous les moyens sont bons. Jusqu’à ce que les Nazis stoppent les liaisons ferroviaires en septembre 1939, il arrive ainsi à sauver 669 enfants tchèques d’une mort certaine.

Après la guerre, ses efforts sont restés inconnus. Mais en 1988, la femme de Nicholas Winton, Grete, trouve par hasard un carnet datant de 1939 avec la liste complète des noms et des photos des enfants. La vidéo ci-dessus est celle où Sir Nicholas Winton est assis dans un auditoire qui comprend les enfants juifs tchécoslovaques qu’il a sauvé 50 ans auparavant.

Un parcours à la Oskar Schindler qui mériterait lui aussi un film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here