Les jeux indépendants ont parfois de solides atouts à nous proposer. Délaissez les grandes compagnies pour quelques heures et donnez une chance aux petits nouveaux, vous ne serez probablement pas déçus !

L’exemple le plus probant de réussite indépendante sur le marché très sélect du jeu vidéo est certainement Minecraft. Parti de quasiment rien, il est aujourd’hui une référence mondiale avec plusieurs dizaines de millions de jeux vendus uniquement sur PC. Microsoft a d’ailleurs racheté Mojang – la compagnie ayant développée Minecraft – pour 2,5 milliards de dollars. Pour réussir à se hisser parmi les plus grands studios de développement il est souvent nécessaire de proposer une qualité de jeu, de l’originalité ou un prix défiant toute concurrence.

Petit zoom sur 4 jeux indépendants à essayer.

The Binding of Isaac

The Binding of Isaac
Dans un mélange entre du gore malsain et des graphismes enfantins type cartoon, vous incarnerez – dans un premier temps – Isaac, un garçon contre qui la vie semble se déchaîner. Votre mission : évoluer dans un monde hostile et vous battre contre une pléthore d’ennemis voulant votre mort. Pour vous défendre vous n’êtes équipé que de vos larmes que vous tirez comme projectiles. Le gameplay rappellera aux plus anciens d’entre vous le premier Zelda sur NES.

Le but est simple; nettoyer chaque salle en progressant à travers les niveaux le tout en accumulant vitalité, objets améliorant vos statistiques et autres items pour vous aider à survivre. À travers l’aventure et les niveaux générés aléatoirement, vous allez devoir faire des choix qui modifieront le visuel de votre personnage ainsi que ses caractéristiques. Ces décisions s’adapteront plus ou moins bien aux défis qui vous attendent et vous permettrons – ou non – de survivre.

Faster Than Light

Faster Than Light
Vous aimez la stratégie, la gestion et le jeu de rôle ? Voici Faster Than Light. Dans ce jeu – développé grâce à une campagne de crowfunding – vous allez diriger un vaisseau spatial rebelle. Vous aurez à franchir plusieurs galaxies avant d’arriver au combat final. Face à des événements et des cartes générées aléatoirement vous devrez tirer profit au maximum de chaque rencontre, qu’elle soit pacifique ou hostile. En récupérant des scraps, la monnaie du jeu, vous allez pouvoir améliorer votre vaisseau. À vous de faire les bons choix entre boucliers, drones, armes, dissimulation ou encore système d’abordage et de contrôle.

Le gameplay est très simple et le jeu peut tourner sous quasiment toutes les configurations. Le paterne restera similaire tout au long de l’aventure puisque vous ne dirigerez pas votre vaisseau au sens propre. Ici pas de flèches directionnelles pour piloter, vous allez vous contenter de déterminer les cibles de vos armes ainsi que le placement de votre équipage dans le vaisseau. Malgré cette façon de faire assez simple, le jeu reste malgré tout passionnant de part ses multiples possibilités. Ainsi en variant les techniques, l’équipage et les routes empruntées vous finirez après quelques difficultés face au vaisseau mère de la fédération. Celui-ci vous traque depuis le début, le combat ne sera pas simple, mais qui sait, peut-être réussirez-vous à le vaincre.

Project Zomboid

Project Zomboid
Quand on vous parle de jeux de zombies, vous imaginez probablement des bains de sang à grands coups de hache ou bien de rafales de fusil d’assaut. Project Zomboid change la donne et s’inscrit dans une démarche totalement différente. Avec ce petit indépendant sorti en 2011 vous allez renouer avec l’angoisse, le stress et la tension. Pour survivre vous allez devoir être discret et organisé. Dès le premier jour vous allez être confronté à de multiples problèmes; vous êtes seul, sans armes, sans provisions et vous n’avez aucun abri.

En évoluant dans le jeu vous allez récupérer des outils, des matières premières et quelques denrées alimentaires que vous pourrez stocker. Pour rester en vie vous allez devoir construire des abris ou aménager des maisons et stocker de la nourriture pour vivre reclu et le mieux caché possible. Vous pourrez trouver des armes, mais celles-ci sont bruyantes et révèlent votre position. Utilisez-les en dernier recours d’autant plus que le nombre de zombies est infini. Vous finirez par mourir soyez-en sûr, la seule chose qui vous reste à faire est de déterminer quand.

The Forest

the forest
Toujours dans le monde de la survie et de l’horreur, voici The Forest. Vous incarnez le dernier survivant d’un crash d’avion et atterrissez sur une île pas si déserte que ça. Vous allez devoir vous équiper, construire un abri pour la nuit et le renforcer dès l’instant où vous aurez compris que votre problème majeur n’est ni le froid, ni la soif, ni la faim. Ce petit coin d’enfer dont vous avez hérité sans vraiment en vouloir est en effet peuplé de cannibales et de divers monstres pires encore. La vue en FPS permet une immersion totale dans un jeu aux graphismes dans l’ensemble assez beaux.

Vous pouvez récupérer quelques matières premières qui vont permettront de bricoler armes et outils jusqu’à bâtir de grandes maisons dans les arbres. Ainsi voilà l’inconvénient majeur de ce jeu; vous allez passer votre temps à jouer au bûcheron. Pour construire une maison digne de ce nom et quelques fortifications vous allez faire un véritable génocide dans les forêts avoisinantes. Le jeu est encore en version Alpha mais il est amélioré très régulièrement – d’ailleurs sur l’écran d’accueil on peut voir le décompte jusqu’à la prochaine mise à jour. Autre et sûrement dernier point négatif du jeu, la carte est toujours la même mais elle reste assez grande et sa taille augmente régulièrement. Finalement The Forest promet malgré tout plusieurs heures de jeu agréables et quelques belles frayeurs !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here