Ark : Survival Evolved, un monde passionnant et addictif

En voilà un qui pourrait sonner le début d’une nouvelle ère pour les jeux de survie. Faites-vous du bien, offrez-vous le dernier “Survival” qui fait parler de lui : Ark. Pour 23€ vous pourrez tenter de survivre dans un monde vaste et dangereux, y bâtir des défenses, monter un clan et apprivoiser dinosaures terrestres, marins et même aériens.

Ark vous laisse seul dans un monde hostile. La plupart des éléments veulent votre mort, il faut gérer la faim et la soif, le manque d’énergie ainsi que la température. Le principe en lui même est assez simple : survivre le plus longtemps possible à l’aide des matières premières trouvées. On peut équiper son personnage de plusieurs types d’équipements en différentes matières et survivre reclu, seulement ce n’est qu’en croisant son premier dinosaure et en arpentant la carte que l’on comprend la vrai beauté de ce jeu.

ark-survivor

A ma première connexion, j’arrive de nuit, dans la forêt et face à un Tyrannosaure, pas vraiment l’endroit parfait pour survivre. Immédiatement, le maître de la forêt m’a bien fait comprendre son point de vue, et ça s’est très mal passé mais j’ai compris que j’allais vraiment m’amuser !

Philippe est un fan de jeux-vidéo depuis de longues années et le soir il se retrouve sur Skype avec ses amis jusqu’à parfois certaines horaires peu raisonnables, mais qu’importe.

Honnêtement, le jeu est vraiment addictif, en trois jours j’y ai bien passé une trentaine d’heures, dont un tiers de mon temps à chercher mes amis perdus aux 4 coins de la carte.

Ancien joueur de World of Warcraft, les longues journées devant l’écran ne le dérange pas. Il l’avoue, le jeu est addictif et prend un réel tournant à partir de la première capture.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser après Jurassic World, ici les raptors ne sont pas nos amis, vraiment vraiment pas.

La cible doit être inconsciente et il s’agit ensuite de lui donner son aliment préféré dans une quantité dépendant du niveau du dinosaure. Les carnivores demanderont de la viande et certains dans une quantité assez phénoménale. Pour les herbivores ils se nourriront de différentes baies chaque herbivore ayant sa préférence parmi les 4 types de baies disponibles.

Une fois la notion de survie dans ce monde hostile appréhendée et après avoir chevauché pour la première fois avec succès son dinosaure, il s’agira de survivre non plus uniquement au monde, mais aussi aux autres puisque le jeu inclus une notion de PVP. Difficile d’ailleurs d’y échapper hormis en se terrant au fond d’une grotte où en rejoignant un serveur privé.

ARK

Un MMORPG Survival avec un certain air de minecraft en bien designé

Si je devais résumer Ark, je dirais que c’est un minecraft joli avec 2 ans de développement en plus pour ajouter des détails vraiment super agréables !

Pour faire tourner le jeu en très bonne qualité il faudra un bon voire un très bon pc.
Les graphismes pour l’instant ne sont pas optimisés mais on voit vraiment une amélioration au fil des jours. »

Pour le côté MMORPG, votre personnage monte en niveau en tuant des monstres, récoltants des ressources et en craftant des items. Faire partie d’une tribu peut aider à gagner de l’expérience puisque si les autres membres du clan fabriquent quelque chose une petite part d’expérience vous est reversée.

Mais malgré tout, quel intérêt de monter en niveau ? Et bien le niveau permet d’augmenter ses compétences de survie. Tous les 10 niveaux un nouveau set d’objets de survie se déverrouille
.
Plus tu es haut niveau, plus les ressources à acquérir sont rares mais meilleurs seront tes objets au final !

Les dinosaures domptés eux aussi montent en niveau augmentant vie, énergie, vitesse, dommage et capacité de port.

Il y a malgré tout quelques ombres au tableau !

Le jeu en lui même est une pre-release, sorte d’avant première et les mises à jour sont journalières ainsi que les bugs assez courants mais vite pardonnés.

Du nouveau contenu est ajouté constamment. Pas plus tard que tout à l’heure trois nouveaux dinosaures on été implantés et un nouveau boss le sera très prochainement

Le jeu a quand même quelques points noirs, à peu près une fois par jour il y a un rollback, sorte de retour en arrière, qui fait revenir tout le monde 30 à 40 minutes plus tôt. Autre aspect peut être un peu gênant, débuter une partie sur un serveur attache votre personnage au dit serveur, et ceux-ci n’ont que 70 places et il est parfois assez compliqué d’avoir une place.

Gros point négatif à mes yeux, tu peux te faire raser l’intégralité de ce que tu as bâti pendant que tu es déconnecté. Tu peux essayer de te défendre avec des raptors domptés ou quelques défenses, mais tout a un nombre de point de vie limité, Si ton assaillant arrive sur un spinosaure, soit le plus grand prédateur du jeu, tu peux dire adieu à tes raptors. Sol, moquette, plafond, on ne retrouvera pas une dent des pauvres bêtes ! Ceci dit, en te reconnectant, tu pourras compter sur la communauté qui est assez sympathique, c’est tellement rare que ça mérite d’être souligné. Plusieurs fois de parfaits inconnus n’ont pas hésité à traverser la carte pour venir m’aider ou me montrer quelque chose. J’espère que la communauté gardera cet esprit, c’est vraiment plaisant.