Le secret derrière les dinosaures “animatronics” du film Jurassic World

Alors que Jurassic World continue de dévorer les records au box office, le film suscite un intérêt grandissant dans la façon dont les effets spéciaux réalisés en coulisses ont une fois de plus réussi à tous nous faire tomber amoureux des dinosaures. Alors qu’il est facile de tout dessiner grâce aux dernières avancées en animation par ordinateur, Jurassic World a su compter sur un mélange d’effets réels et numériques pour donner vie à ses acteurs disparus.

Legacy Effects, qui a tout créé depuis les têtes des raptors à certaines pièces séparées, a également joué un rôle dans l’un des moments les plus émotionnellement chargés du film: la mort de l’Apatosaurus. Comme les téléspectateurs s’en souviendront, l’immense dinosaure sauropode a été l’une des victimes de l’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié et pur produit de la cupidité humaine “fabriqué” pour donner un coup de boost au nombre d’entrées dans le parc d’attractions.

Les personnages joués par Chris Pratt et Bryce Dallas Howard sont arrivés auprès de l’apatosaure alors qu’il donnait ses derniers souffles, un beau moment rendu d’autant plus réel par l’utilisation d’effets spéciaux.


Comme vous pouvez le constater dans la vidéo de sept minutes (ci-dessus) de Legacy Effects, il est absolument incroyable de voir la quantité de détails permettant d’aboutir à cette scène. Chaque partie du dinosaure, de l’œil de verre réaliste à la robotique permettant le mouvement et l’ondulation de la peau, a demandé aux assistants un travail méticuleux en termes de conception et d’ingénierie.

Alors qu’actuellement les effets numériques sont la norme, il est étonnant de voir les animatronics suivre le rythme et nous faire croire encore à l’impossible.