Une nouvelle photo de la Terre (entière) a été publiée par la NASA

Si vous pensez que vous avez vu une nouvelle photographie de la Terre dans son intégralité prise par la NASA au cours des dernières décennies, vous avez été trompés. L’agence spatiale n’a pas pris de cliché de la Terre entière en 43 ans… jusqu’à maintenant. Le 20 juillet, la NASA a publié une photo du Deep Space Climate Observatory (ou Observatoire du climat depuis l’espace lointain), marquant ainsi la première photo de la Terre (intégralement) publiée par l’agence spatiale depuis l’ère Apollo.

photo intégrale de la Terre

Selon le site Web de la NASA, la teinte bleutée est le résultat de la lumière solaire diffusée par les molécules d’air.

Ci-dessous, vous pouvez découvrir la célèbre image prise la dernière fois que les Etats-Unis ont envoyé des astronautes sur la Lune, en 1972, à bord d’Apollo 17. (Les trois astronautes faisant partie du voyage revendiquent sa paternité).

photo intégrale de la Terre, Apollo 17

La technologie a un peu évolué depuis 1972. Lorsque les astronautes utilisaient à l’époque un Hasselblad moyen format et des appareils Nikon 35 mm avec du film Kodak spécialement fabriqué, le satellite Deep Space Climate Observatory possède un capteur CCD de 4 MP capable de capturer 10 bandes de lumière, dont l’ultraviolet invisible et les longueurs d’onde proches de l’infrarouge.

Bien qu’il existe de nombreux satellites capturant constamment ce qu’ils “voient” de la Terre, la plupart le font à orbite basse, une distance trop proche pour voir la Terre entière en une seule fois. Prendre une photo de la Terre depuis l’orbite basse de la Terre est comme essayer de prendre un selfie avec votre téléphone à deux centimètres de votre nez.

La plupart des images de la Terre au cours des dernières années ont été réalisées en utilisant des milliers de plans rapprochés capturés par des satellites d’observation en orbite basse de la Terre. Par exemple, l’image ci-dessous, qui était autrefois le fond d’écran par défaut sur les nouveaux iPhone, est un rendu de plusieurs images assemblées une à une plutôt que d’un seul cliché.

photo de la terre

Bien sûr, la NASA n’est pas la seule dans l’imagerie spatiale. D’autres agences spatiales ont pris des images intégrales de la Terre depuis les missions Apollo. Le vaisseau spatial japonais Hayabusa a capturé une image complète de la Terre en 2004 lors de sa mission de collecte d’échantillons d’un astéroïde. En Janvier 2015, un autre vaisseau japonais, le satellite météorologique Himawari-8, a commencé à enregistrer des images intégrales à des intervalles de 10 minutes.

Les images capturées lors de la mission du Deep Space Climate Observatory sont une fonction accessoire pour le satellite. Sa fonction première: rester entre la Terre et le Soleil pour détecter les vents solaires, à des fins scientifiques et de sécurité. (La question de la sécurité découle de préoccupations qu’une tempête géomagnétique provoquée par le vent solaire pourrait perturber les réseaux électriques et les systèmes GPS.) De là haut, il offre ainsi un aperçu de la Terre toujours éclairé étant donné que la planète tourne en face de lui. Le satellite, lancé plus tôt cette année, devrait prendre une image complète de la Terre au moins une fois par jour et la transmettre à la NASA.