PARTAGER

Une jeune comédienne a fait circuler la photo de son agresseur sur Facebook et permet aux policiers de l’identifier

Camille Regnier est une jeune comédienne de 21 ans. Le 21 juillet 2015, alors qu’elle est assise dans un métro de la ligne 7 au niveau de la station Château-Landon, elle raconte qu’elle voit un homme se masturber en la fixant du regard dans le reflet d’une vitre.

Son premier réflexe est de sortir son smartphone et de prendre en photo le pervers en train de se masturber. Elle s’empresse ensuite de poster la photo sur Facebook en commentant : « C’est quoi ce manque de respect permanent tous les jours?? C’est pas parce que je suis une femme que j’ai à supporter votre perversité immonde tous les jours. »

Dans une interview accordée au site BuzzFeed, elle déplore les agressions à caractère sexuel qu’elle est victime dans le métro :

« Je suis fatiguée de ce qui arrive et tellement en colère, si je devais à chaque fois porter plainte à chaque agression, je passerais ma vie au commissariat. Ce genre d’exhibitionnisme, j’ai dû y faire face 4 ou 5 fois en deux ans. Mais les attouchements sont très fréquents, les mains qui glissent, les mains aux fesses, les mains qui t’agrippent, les mains partout, c’est une fois par mois au moins. »

La photo du pervers a été supprimée par Facebook pour le caractère explicite de la photographie, mais son message posté sur son mur Facebook a été partagé plus de 400 fois avec 800 commentaires. La jeune femme a reçu de nombreux messages de soutien de la part des internautes, mais a également été contactée par la police ferroviaire, permettant d’identifier le suspect. Ce dernier n’a pas encore été interpellé, toujours selon Buzzfeed.

L’exhibition est considérée comme une agression sexuelle. Selon un rapport du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes en avril 2015, 100% des utilisatrices de transports en commun interrogées disent avoir vécu au moins une situation de harcèlement sexiste ou d’agression sexuelle.

Suite à ce rapport, le gouvernement vient de présenter, début juillet, un plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun, dont voici les engagements :

Crédit photo principale : Wikimedia – Benjism89