Laibach est le premier groupe étranger à se produire en Corée du Nord

Souvenez-vous: il y a un peu plus d’un mois, le groupe de rock Laibach annonçait l’organisation d’un concert en Corée du Nord, avec le risque cependant d’être annulé, comme l’expliquait l’agence de voyage Koryo Tours. Dans le cadre du 70ème Liberation Day, jour marquant la libération de la péninsule coréenne de la domination japonaise lors de la Seconde Guerre Mondiale, le programme prévoyait un concert du groupe slovène le 19 et 20 août au Théâtre Ponghwa de Pyongyang. Une première pour ce pays où les arts sont soumis à un rigoureux contrôle de l’Etat et où la liberté d’expression y est pour ainsi dire inexistante.

Et il a bel et bien eu lieu, devant une assemblée de 1500 personnes sélectionnées scrupuleusement par le régime communiste. Et je sais que vous vous posez la question, car nous nous la posons aussi : comment se déroule un concert dans un régime aussi rigide et hermétique ? Par chance, quelques photos et vidéos nous sont parvenues.

Une curieuse ambiance à Pyongyang

Soyons franc: un concert de rock et de musique électro industrielle, dont les paroles sont en anglais entrecoupées d’allemand et qui sont en plus ambiguës, si ce n’est déjà pas à la portée de nombreux occidentaux, inutile de dire que cela l’est encore moins pour les nord-coréens. Et preuve à l’appui, cette vidéo tournée durant le concert et diffusée par le Guardian :

Le public est en extase ! Vous noterez d’ailleurs au début de la vidéo la présence d’un panneau au-dessus de la scène traduisant les paroles pour les spectateurs, dont la plupart semblent s’en moquer. Il est important de souligner également que quelques touristes ont eu le courage de faire le déplacement pour cet événement unique en son genre.

Mais ne nous arrêtons pas là. En plus de cette vidéo, des photos officielles ont été diffusées sur le site web du groupe ainsi qu’un peu partout sur le web. En voici quelques unes à Pyongyang :

Laibach, concert rock, Pyongyang

Crédit photo: Laidbach

Laibach, concert rock, Pyongyang

Crédit photo: Laidbach

Laibach, concert rock, Pyongyang

Crédit photo: Laibach/Morten Traavik via Vice

Laibach, concert rock, Pyongyang

Crédit photo: Laidbach

Laibach, concert rock, Pyongyang

Crédit photo: Laidbach

Surréaliste. On pourrait s’autoriser à penser que ceci ne serait qu’une pure fiction, que les hommes en uniforme ne seraient que des acteurs par exemple. Mais non: c’est bien en Corée du Nord que ces images ont été prises. Et le groupe ne s’est pas arrêté à ces images décalées dans la capitale de ce régime le plus hermétique au monde. Peu de temps avant son départ pour Pyongyang, Laibach a voulu montrer l’étendue de son “amour” pour le régime nord-coréen en reprenant un hymne de propagande : We will go to Mt. Paektu.

Cette chanson rend hommage ni plus ni moins à la naissance légendaire de Kim Jong-Il, père de l’actuel despote, au sommet du Mont Paektu, montagne sacrée en Corée depuis plus d’un millénaire. Bref, entre un concert ayant une ambiance bizarre et des photographies pour le moins improbables, ce séjour n’a pas manqué de faire réagir la presse et les médias par son caractère unique et décalé.