PARTAGER

Même quelques grands personnages de l’histoire récente se sont complètement trompés sur le futur

L’informaticien Alan Kay n’a-t-il jamais dit que « le meilleur moyen de prédire le futur est de l’inventer » ? Depuis tout temps, l’Homme cherche à prédire l’avenir, ou du moins donner son avis sur une tendance ou un produit alors même qu’il vient de sortir sur le marché. L’être humain ne peut pas s’empêcher de trancher catégoriquement sur le futur d’un produit au risque de faire fausse route. Que le pronostic soit bon ou non, la personne qui se prononce est persuadée de sa prédiction.

La partie intéressante lorsqu’on regarde en arrière, c’est d’analyser les prévisions passées pour voir qui était sur la bonne voie et qui s’est totalement planté. Mais parmi ces prédictions technologiques, vous allez voir qu’il y a bien des ratés, mais aussi quelques prédictions réussies.

Commençons par celles qui ont fait fausse route :

David Pogue, rédacteur technologique pour le New York Times (2006)

« Tout le monde me demande quand Apple sortira un téléphone portable. Ma réponse est ‘probablement jamais' »

Louis-Jean Lumière, inventeur du cinématographe (1929)

« Le cinéma parlant est une invention très intéressante, mais je doute qu’elle reste à la mode bien longtemps »

William Henry Preece, ingénieur en chef à la poste britannique (1876)

« Les Américains ont besoin du téléphone, mais ce n’est pas notre cas. Nous avons suffisamment de messagers »

Thomas Alva Edison, inventeur et entrepreneur américain (1889)

« S’amuser avec le courant alternatif n’est qu’une perte de temps. Personne ne s’en servira jamais »

Martin Cooper, ingénieur et pionnier en matière de communication sans fil (1981)

« La téléphonie mobile ne remplacera jamais la téléphonie fixe »

Steve Chen, co-fondateur de YouTube (2005)

« Je n’ai pas envie de regarder autant de vidéos »

Thomas J. Watson, PDG d’IBM (1943)

« Je pense qu’il y a un marché mondial pour peut-être cinq ordinateurs »

Paul Krugman, économiste (1998)

« D’ici 2005 à peu près, nous verrons qu’Internet n’a pas eu beaucoup plus d’impact que le fax sur notre économie »

Robert Metcalfe, fondateur de 3Com et co-inventeur d’Ethernet (1995)

« D’après moi, Internet sera la grande nouveauté cette année et dégringolera en 1996 »

Simon Newcomb, astronome et mathématicien (vers 1902)

« Voler avec des machines plus lourdes que l’air est insignifiant et peu pratique, voire simplement impossible »

Steve Ballmer, PDG de Microsoft (2007)

« Il n’y a aucune chance que l’iPhone obtienne la moindre part de marché significative »

Le président de la banque Michigan Savings Bank, conseillant à l’avocat de Henry Ford de ne pas investir dans son entreprise de construction automobile (1903)

« Le cheval est là pour rester mais l’automobile n’est qu’une fantaisie du moment, une mode »

Darryl F. Zanuck, producteur de cinéma (1946)

« Aucun marché ne s’accrochera à la télévision plus de six mois. Les gens se lasseront bientôt de regarder une boîte en contreplaqué tous les soirs »

Et maintenant quelques prédictions qui se sont vérifiées dans le temps jusqu’à nos jours :

Nikola Tesla, inventeur et ingénieur (vers 1926)

« Lorsque la technologie sans fil sera répandue dans le monde entier, la Terre deviendra un cerveau géant… Nous serons capables de communiquer instantanément, quelle que soit la distance. De plus, la téléphonie et la télévision nous permettront de nous voir et de nous entendre aussi bien que si nous étions face à face, malgré les milliers de kilomètres qui nous sépareront, et les instruments permettant cela seront bien plus simples que nos téléphones actuels. Un homme pourra les transporter dans la poche de sa veste »

Ray Kurzweil, futurologue (1999)

« Les ordinateurs peuvent reconnaître le visage de leurs propriétaires grâce à une photo ou une vidéo »

Alvin Toffler, écrivain et futurologue (1970)

« Les illettrés du XXIe siècle ne seront pas ceux qui ne savent ni lire ni écrire, mais ceux qui ne peuvent pas apprendre, désapprendre et réapprendre »

Arthur Ellsworth Summerfield, Directeur général des postes aux États-Unis (vers 1959)

« Avec les missiles téléguidés, nous pourrons livrer du courrier entre New York et l’Australie en quelques heures, bien avant de poser un pied sur la Lune. Nous sommes au seuil des fusées postales »

Sources : Forbes, Luc Dupont, Le Journal des Tendances, MSN. Crédit photo principale : Flickr – thierry ehrmann