“Our Brand Is Crisis”: focus sur les élections boliviennes

Nous avions l’habitude de voir les coulisses des élections en France ou aux Etats-Unis grâce par exemple à la série House of Cards. Mais ici, Our Brand Is Crisis propose de plonger dans les coulisses des élections présidentielles boliviennes. Basée sur une histoire vraie, l’histoire raconte le rôle d’une firme américaine dans cet événement politique.

Il s’agit d’un film adapté du documentaire du même nom réalisé par Rachel Boynton en 2005. Une plongée dans les coulisses du pouvoir, dans le rôle des images et des mots et dans la guerre des sondages et votes. Une stratégie à mettre en place pour que son candidat préféré parvienne à bien figurer lors des élections finales.

Du beau monde dans le projet

Le film possède de solides arguments. Outre une histoire très intéressante, le long métrage est porté par un soutien de poids dans la production. George Clooney himself a sorti le portefeuille pour Our Brand Is Crisis. Un domaine politique qui lui convient bien car on avait notamment pu le voir dans Les Marches du Pouvoir avec Ryan Gosling.

On retrouve également à la production les producteurs du film Argo, oscarisé en 2013. À la réalisation, David Gordon Green dispose de bases très intéressantes. Le réalisateur de Prince of Texas, Joe ou encore Manglehorn impose son style et dirige à merveille un casting très alléchant.

Sandra Bullock en tête d’affiche

Dans Our Brand Is Crisis, on retrouve un casting efficace. Sandra Bullock tient le premier rôle. L’une des actrices les mieux payées d’Hollywood a fait ses armes dans Speed, Miss Detective ou encore Gravity.

À ses côtés, on pourra notamment retrouver Billy Bob Thorton (Alamo, Fargo), Anthony Mackie (Captain America, Avengers), Scoot McNairy (Gone Girl, The Rover), Zoe Kazan (Elle s’appelle Ruby, In Your Eyes), Ann Dowd (Compliance) ou encore Joaquim de Almeida (La Cage dorée, Fast and Furious 5).

Le film sortira en salles aux Etats-Unis le 30 octobre prochain.