Une GoPro ayant filmé le Grand Canyon depuis la stratosphère a été récupérée et les images sont sublimes

Deux ans après avoir flotté à travers la stratosphère, puis d’être revenue sur Terre au milieu du désert de l’Arizona, une caméra GoPro a été retrouvée et retournée à ses propriétaires avec quelques images incroyables.

En juin 2013, Bryan Chan et plusieurs de ses amis, tous étudiants de l’Université de Stanford en Californie, ont lancé une caméra attachée à un ballon-sonde pour l’envoyer au bord de l’espace, dans la stratosphère. Ils ont également attaché un smartphone au ballon de sorte qu’ils seraient capables de le suivre jusqu’à l’endroit où il achèverait son voyage, en utilisant le GPS du téléphone. Bien qu’ils avaient planifié le lancement spécifiquement pour que l’appareil atterrisse dans une zone avec une bonne couverture téléphonique, la carte de couverture réseau à laquelle ils se fiaient était inexacte, a déclaré Bryan Chan dans un message sur Reddit.

Ainsi, le groupe d’amis n’a jamais reçu de signal du téléphone lorsqu’il est retombé sur Terre, et ils n’avaient aucune idée de l’endroit où il avait atterri. Le film semblait être perdu à jamais… Jusqu’à récemment.

“Deux ans plus tard, ironie du sort, c’est une femme travaillant à AT & T (ndlr: la carte de couverture réseau défaillante était celle de AT & T) qui faisait une randonnée qui a repéré notre téléphone dans le désert aride,” a écrit Chan. “Elle l’a ramené dans un magasin AT & T et ils ont identifié la carte SIM. Nous avons récupéré la vidéo et les données quelques semaines plus tard”, conclut-il.

Les images sur la GoPro valaient bien l’attente de deux ans. La caméra a atteint la hauteur de 30 km au-dessus du sol et a voyagé pendant 98 minutes, avant de finalement atterrir à environ 80 kilomètres du site de lancement. La caméra a révélé certains points de vue imprenables sur le désert de l’Arizona, et notamment le Grand Canyon, depuis la stratosphère de la Terre:

Si vous vous demandez si le lancement d’un ballon dans l’espace pourrait créer d’éventuelles collisions dangereuses avec le trafic aérien, c’est certainement le cas. En effet, Chan et ses amis se sont enregistrés auprès de l’US Federal Aviation Administration (FAA) et la FAA leur a répondu l’heure et le lieu auxquels ils ont été autorisés à lancer leur ballon en toute sécurité.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici