Découvrez notre liste des 20 meilleurs films des années 60.

À l’instar des Hommes qui posèrent le pied sur la Lune, le cinéma a prodigieusement avancé dans les années 1960, profitant d’une technologie toutefois balbutiante.  Ainsi de nombreux films réalisés à cette époque sont des piliers de leur genre respectif : la science-fiction prenait peu à peu forme (2001, L’Odyssée de l’Espace), l’espionnage devenait un genre à part suivant le climat de conspiration inhérent le Guerre Froide (James Bond), tandis que les westerns spaghetti prenaient de plus en plus de place. Mais la technologie ne peut-être seule, la responsable de tant de chefs d’œuvre, cela nécessite également de brillant visionnaire. Et que dire des noms qui illuminent cette liste des 20 meilleurs films des années 60 ? Kubrick, Lean, Leone, Fellini, tous sont restés dans l’histoire.

Prends l’oseille et tire-toi, 1969

Réalisé par Woody Allen
Avec Woody Allen, Janet Margolin, Marcel Hillaire

Bien avant de sombrer dans la comédie romantique mielleuse, qui lui permet néanmoins d’approcher les plus belles actrices de ce monde, Woody Allen excellait dans l’absurde et le bizarre. Pionnier dans le style comédie/docu, Woody Allen nous offre là un aperçu de son immense talent.

L’Arnaqueur, 1961

Réalisé par Robert Rossen
Avec Paul Newman, Piper Laurie, Jackie Gleason

Le duel d’introduction entre Paul Newman, Eddie “Le Fortiche”, et Jackie Gleason, Minnesota Fats, est tout simplement une scène d’anthologie du cinéma, toute époque confondue. Forcément Paul Newman perd ce qui lui permet d’endosser son rôle préféré, celui de l’anti-héros.

Le Bon, La Brute, Le Truand, 1966

Réalisé par Sergio Leone
Avec Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Eli Wallach

Inutile de présenter ce chef d’œuvre du western spaghetti, réalisé par le maître en la matière Sergio Leone. Histoire, images, musiques, acteurs, tous les éléments sont réunis pour passer une magnifique soirée.

Psychose, 1960

Réalisé par Alfred Hitchcock
Avec Anthony Perkins, Janet Leigh, John Gavin

Un très bon exemple de l’évolution des consciences : en 1960, à la sortie du film, Hitchcock doit faire face à une pression conservatrice, le mélange horreur/sexe n’est pas vraiment le bienvenu. Par contre en 2015, nous aurions tendance à trouver cela cliché, non ?

Luke, La Main Froide, 1967

Réalisé par Stuart Rosenberg
Avec Paul Newman, George Kennedy, Lou Antonio

Contrairement à ce que peut laisser entendre le titre, il ne s’agit pas d’un western, Paul Newman y incarne un prisonnier, une personnification de la rébellion. Luke est incapable de suivre les ordres, dans un système carcéral injuste, aux conditions de détentions inhumaines, son seul point de mire est la liberté.