Nouvelle saison pour Homeland

Le premier épisode de la nouvelle saison d’Homeland sera diffusé le 4 octobre prochain sur Showtime, l’occasion pour Toolito de faire le point sur qui nous attend. En décembre dernier, la fin de la saison 4 avait laissé de nombreuses questions en suspens: Quinn, après une succession de pétages de plombs, part en Syrie chasser le terroriste, laissant de côté sa “relation” avec la psychotique Carrie. Dans le même temps, la fin de la précédente saison montrait la dure réalité de la paix, Saul et Dar Adal s’acoquinant avec de bien mystérieux entremetteurs. Cet accord passé aura certainement de nombreuses répercussions sur la trame principale de cette nouvelle saison.

Des personnages toujours plus torturés

Le retour d’Homeland cet automne est pour le moins attendu, une série à succès qui connait de nombreux détracteurs, mais aussi une horde impressionnante de suiveurs. De nombreux changements sont attendus cette saison: des changements pour donner des réponses immédiates aux spectateurs avides de savoir, et surtout des changements pour rafraîchir la série, pour donner une tonalité toujours plus actuelle.

Les personnages sont les premiers concernés par ces changements, les derniers épisodes de la précédente saison ayant considérablement changé la donne. L’agent Carrie Matheson ne fait plus partie de la CIA au début de la cinquième saison, elle laisse son badge au vestiaire, espérant par la même y laisser son passé et les horreurs commises et/ou vécues. Le personnage de Claire Danes continue de s’enfoncer dans une sorte d’automutilation psychologique, elle cherche un sens à son histoire, se demande si, sans son action, le monde aurait été différent. Les producteurs de la série ont d’ailleurs révélé que le spectateur allait retrouver Carrie à l’exact opposé de là où il l’attendait. Les fans d’Homeland attendent également beaucoup du retour de Quinn, de son état d’esprit, de sa relation avec Carrie. Après quelques années passées en Syrie et en Irak, à la tête d’un groupe de Forces Spéciales, il revient, certainement plus bouleversé que jamais par toutes les atrocités qu’il a dû vivre.

Une trame trop actuelle ?

L’histoire d’Homeland également prend une autre tournure, en éloignant, du moins en apparence, sa trame principale du Moyen Orient vers l’Europe. C’est vrai qu’en termes d’actualités chaudes sur le terrorisme, l’Europe est devenue une référence, titre dont elle se serait bien passée. À moins que ce ne soit la traduction de l’état de la relation entre les USA et le vieux continent, qui sait. Le spectateur sera donc replongé dans son passé proche, avec en stars principales le camarade Poutine, Daesh et le scandale Snowden sur la NSA. L’idée des producteurs est de rafraîchir ses thèmes, rester en permanence collé à l’actualité, pour d’une certaine manière apporter de la crédibilité et du réalisme de la série. Il s’agit pour Homeland de faire jouer sur la fibre patriotique du monde entier. Nous, Français, auront aussi notre moment de commémoration, avec l’évocation plus ou moins directe du massacre de Charlie Hebdo. Une manière de procéder qui peut choquer, il est vrai qu’en 2015, il serait de bon ton de ne pas confondre le monde qui nous entoure à un divertissement.

Crédit photo principale : Showtime