Une association brésilienne a eu une idée contre les commentaires racistes sur les réseaux sociaux: elle les placarde sur des panneaux géants.

Au Brésil, où parler ouvertement de racisme est encore tabou, exposer le sujet sur des panneaux publicitaires géants et provocants pourrait faire avancer le débat.

Criola, association afro-brésilienne qui lutte pour le droit des femmes noires, a lancé une campagne pour dénoncer le racisme en placardant des commentaires racistes et très offensants vus sur les réseaux sociaux sur des panneaux d’affichages publics.

Après avoir identifié les messages racistes sur Facebook et Twitter, le groupe militant basé à Rio de Janeiro utilise des outils de géolocalisation pour trouver l’endroit d’où ils proviennent. Puis Criola achète des espaces publicitaires et affiche ces commentaires sur des panneaux d’affichage à proximité des lieux géolocalisés. Le nom et le visage de leurs auteurs sont floutés. L’intention de Criola n’est pas de révéler l’identité de ces personnes, mais de faire honte aux auteurs et sensibiliser sur les effets de publier ce type de message publiquement sur Internet. Leur slogan est d’ailleurs très évocateur :

“Racisme virtuel, conséquences réelles”

Le Brésil est l’un des pays les plus multiculturels au monde. Mais bien que les afro-Brésiliens représentent un peu plus de la moitié de la population, ils sont encore très minoritaires politiquement et économiquement.

La campagne de Criola est née en réaction à des commentaires racistes publiés sur la page Facebook d’une chaîne de télévision à propos de la présentatrice noire (lien en portugais) Maria Júlia Coutinho le 3 Juin, Journée nationale de lutte contre la discrimination raciale au Brésil. Criola a nommé ces attaques de “lâches”, et ses auteurs de “criminels”. (Le racisme est un crime punissable au Brésil.)

Dans le même temps, les cas de racisme en ligne, et l’attention qu’ils génèrent, encouragent les Brésiliens à débattre des questions raciales dans la vraie vie également, a indiqué l’association dans un communiqué.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici