PARTAGER

Netflix, le mastodonte américain de la VOD qui a ajouté à son arc la corde de la production d’œuvres inédites prévoit d’envoyer du lourd en 2016 en produisant encore plus de films et séries.

À l’origine de superbes séries telles que House of CardsNarcos, Orange is The New Black et Jessica Jones, ou le récent film hautement salué par les critiques, Beasts of No Nation, Netflix ne compte pas se reposer sur ses lauriers et planifie de produire deux fois plus de films et séries originales en 2016.

Une percée fulgurante en France

En à peine un peu plus d’un an, Netflix s’est imposé en France avec une stratégie agressive et fait désormais partie du panthéon des services de VOD les plus utilisés et lucratifs de l’Hexagone.

Fort de cette situation qui lui confère une large plage d’abonnés et de revenus, la firme américaine prévoit d’en faire plus, et Ted Sarandos annonçait lors d’une réunion avec des analystes que les films et séries sont le moteur de Netflix et que l’an prochain sera l’occasion de voir leur nombre passer de 16 à 31, soit presque deux fois plus.

Du contenu de haute facture

Le plus important à retenir n’est pas tant l’augmentation du nombre de séries et films produits par les équipes de tournage de Netflix, mais bien le fait que chacune de ses productions soit de très haute qualité.

En effet, à une époque où les investisseurs et producteurs serrent la ceinture et coupent les budgets de production de manière drastique, la firme américaine est pratiquement toujours prête à les rallonger, quitte à produire du contenu de qualité, comme on peut en juger avec l’excellent House of Cards.

Pour l’instant cette stratégie du tout pour le meilleur contenu semble marcher, au plaisir des utilisateurs qui sont chaque jour plus nombreux à sauter le pas et à s’abonner à Netflix. Notez enfin que le service de VOD a également l’intention de se lancer dans la production des programmes pour enfants et des documentaires.

Crédit photo principale : Flickr – Yvonne Esperanza