Parfait moyen-haut-de-gamme flanqué du sceau de Samsung, le Galaxy A9 vient de voir sa fiche technique dévoilée, et promet de belles performances.

Assez discrète à cause de la gamme des Galaxy S qui lui fait de l’ombre, la gamme A du coréen se porte bien en ce moment, proposant pour un tarif relativement compréhensible un smartphone n’ayant rien à envier aux haut-de-gamme, alliant processeur de bonne facture et appareils photo livrant des clichés finaux acceptables.

Galaxy A9, de belles jambes sous le capot !

Annoncé comme doté de spécifications sur le papier respectables par Samsung China, le Galaxy A9 sera pourvu d’après les brochures et documents officiels volés au coréen et publiés sur Weibo, d’un écran de 6 pouces, de résolution Full-HD (1920 x 1080 pixels). Le smartphone affichera sous cette dalle une carte mère d’origine encore inconnue (sans doute Samsung), à laquelle sera soudé un CPU Qualcomm, le Snapdragon 620 cadencé à 1,8 Ghz et associé à 3 Gb de mémoire vive et 32 Go de mémoire de stockage interne extensibles par le biais d’un port micro-SD.

Samsung Galaxy A9, fiche technique

Une première dans cette gamme, la batterie sera de 4000 mAh et, autre nouveauté inédite pour cette tranche de prix, un lecteur d’empreintes digitales compatible avec Samsung Pay, le système de paiement sans contact maison.

La bête sera lancée sous Android 5.1, mais rien ne précise cependant si le passage à Marshmallow sera effectif, et côté photo, l’on a droit à deux capteurs. Le dorsal propose 13 millions de pixels capable d’afficher un zoom x2, lorsque le capteur frontal évolue pour culminer à 8 millions de pixels comme le rapporte Sammobile.

Date de lancement et prix

Positionné sur un nouveau segment des phablettes low-cost, le A9 de Samsung pourrait bien apparaître sous peu, puisque toute la partie marketing est apparemment déjà existante et les brochures officielles finalisées.

Cependant, ces informations bien que portant le sceau de Samsung, sont à prendre avec d’énormes pincettes, puisque non confirmées (ni infirmées d’ailleurs). Le prix lui, reste la dernière inconnue.