Le marché des tablettes ne cesse de s’essouffler et celui des smartphones pourrait suivre, en débutant notamment par la baisse des ventes d’iPhone dès 2016.

Ce serait une première, puisque depuis sa première version sortie en 2007, l’iPhone est le smartphone qui affiche la plus belle santé tant en termes de ventes qu’en termes de performances. En 2016, cette situation pourrait bien être inversée selon la banque Morgan Stanley reprise par le Business Insider, qui table sur le premier ralentissement des ventes des iPhone.

6% de ventes en moins

Selon Morgan Stanley, l’iPhone enregistrera environ 6% de ventes en moins au cours de l’exercice fiscal de l’année 2016 et planche sur 218 millions de terminaux vendus, contre 231 millions cette année.

Si jamais cette perspective se concrétisait, ce serait une très mauvaise nouvelle pour Apple, tant le fabricant dépend des ventes de son smartphone. En effet, deux tiers de son chiffre d’affaires final sont directement associés aux ventes de l’iPhone. Malgré le fait que d’autres produits de niches tels que les iPad Pro et l’Apple Watch aient encore à faire leurs preuves en termes de ventes, ils ne sauraient combler le gouffre créé par la chute libre des ventes du téléphone intelligent d’Apple.

Pourquoi une telle baisse ?

Si en France les iPhone ont des prix raisonnables pour certains utilisateurs, la facture est souvent très salée à l’international, à l’instar du Canada où il faut parfois débourser plus de 1300 dollars locaux pour acquérir l’iPhone 6S Plus dotée de 64 Go de stockage interne. Et ne parlons pas des 47.000$ pour l’iPhone 6 au Venezuela…

De plus, les utilisateurs encouragés par la crise et le fait qu’ils disposent désormais de plusieurs téléphones alloués chacun à une tâche particulière, ne sont plus tellement disposés à renouveler leurs appareils par les onéreux iPhone, ou tout simplement un autre smartphone.

Crédit photo principale : Wikimedia – Kelvinsong