PARTAGER

L’application de messagerie instantanée WhatsApp est sur le point de gagner une fonctionnalité de taille: les appels vidéo !

Concurrent de Skype ou autres Viber et Line sur mobile, WhatsApp, désormais propriété de Facebook, entend apporter une nouvelle fonctionnalité qui plaira à ses utilisateurs. En effet, réclamés depuis plusieurs versions déjà, les appels vidéo seraient sur le point de débarquer enfin sur les versions Android, Windows Phone et iOS de WhatsApp. C’est en tout cas ce qu’annonce une récente rumeur qui ne spécifie cependant pas une date officielle (ni officieuse d’ailleurs) de lancement de l’option.

Une rumeur très bien fondée

Tout se passe la veille de Noël, lorsque Ibtimes publie des rendus de la supposée interface des appels vidéo WhatsApp, défrayant la chronique high-tech sur le Web. Reprenant la quasi totalité des traits des appels vidéo Skype, ceux de WhatsApp, proposent une interface tout aussi volée de FaceTime, ou la plus grande parcelle du champ d’affichage est occupée par la vidéo proposée par votre interlocuteur et une lucarne carrée logée au-dessus de la barre d’appel contenant l’image de profil de ce dernier. Petite information cependant, la lucarne carrée sera déplaçable sur l’écran, un peu comme le font les bulles de conversations de Facebook Messenger.

Côté options, chacun des participants à l’appel vidéo pourra s’il le souhaite alterner en temps réel entre les appareils photo avant et arrière ou même couper le son, la vidéo et le micro.

Un cadeau ne vient jamais seul

Outre les appels vidéo, une nouvelle fonctionnalité sera progressivement implémentée au sein de WhatsApp, dans les mois à venir. Il s’agit des onglets et leur but est tout simple: faciliter le passage d’une conversation à l’autre sans plus avoir à repasser par l’écran principal répertoriant toutes les conversations en cours.

De plus, petite information non inutile, les appels vidéo seront dans un premier temps proposés sur iOS à partir de la version 2.12.16.2 de WhatsApp, la version Android suivant quelques temps après.

Crédit photo principale : Pixabay – arivera