PARTAGER

Une politicienne danoise a essayé de poster sur Facebook une photo de la statue emblématique de Copenhague, la Petite Sirène. Le réseau social a dit qu’elle ne pouvait pas être publiée en raison de sa “nudité”.

Mette Gjerskov est une figure politique au Danemark. Elle a voulu poster un lien vers son blog, qui comprenait une photo de la statue de bronze, quand elle a reçu une notification de rejet du site. Le message, qu’elle a partagé sur ses comptes de médias sociaux, disait que l’image de la Petite Sirène contenait “une trop grande partie de peau nue ou [dégageait] une connotation sexuelle”. Elle a ajouté que les règles s’appliquaient même si l’image était “à des fins artistiques ou pédagogiques”.

La statue de la Petite Sirène est tirée du conte éponyme du poète danois Hans Christian Andersen et est une curiosité mondialement célèbre de Copenhague.

Mme Gjerskov décrit cette décision comme “totalement ridicule”, bien que dans une mise à jour ultérieure, elle a déclaré que Facebook avait finalement approuvé l’image.

Un problème de censure récurrent sur les œuvres d’art

En mars 2015, Facebook a mieux défini ses règles sur la nudité et indique qu’il accepte les photos de peintures, sculptures et autre art qui dépeignent des personnages nus. La Petite Sirène n’est pas la première oeuvre d’art danoise à rencontrer des problèmes. En septembre dernier, Facebook avait bloqué la photo postée par un organisme de tourisme danois qui était une image du peintre CW Eckersberg de 1841 représentant une femme nue debout devant un miroir, avant de reconnaître cette décision comme une “erreur”.

À noter qu’en novembre 2015, un internaute allemand avait mis au défi Facebook de bloquer une photo mêlant nudité et racisme.

Crédit photo principale : Flickr – News Oresund