Big Brother n’a qu’à bien se tenir: Ricochet, la messagerie instantanée qui cache vos données, arrive !

Discuter en ligne avec autrui, si c’est bien évidemment fort utile, ce n’est cependant pas toujours très sûr concernant la sécurité des données que vous partagez. Surtout à une époque où la vie privée semble morte sur le Web, avec la surveillance de plus en plus intensive par les Etats ou encore le risque de se faire pirater.

Mais un développeur américain semble avoir trouvé l’astuce pour bien camoufler vos données d’un Etat que vous jugez peut-être trop regardant ou des hackers. Et cette astuce se nomme Ricochet.

Protéger ses métadonnées des pirates… Et de l’Etat

Actuellement, les solutions pour garantir le caractère privé de vos conversations sont de plus en plus nombreuses et faciles à exploiter. Les logiciels de chiffrement ont notamment la côte depuis peu, un nombre croissant d’utilisateurs cherchant à se protéger d’une éventuelle incursion de pirates ou de l’Etat. Un sujet sensible à une époque où la lutte contre le terrorisme et le renforcement des moyens de surveillance pose la question de la protection de la vie privée des internautes et suscite une inquiétude croissante depuis quelques années.

Néanmoins, ces logiciels demeurent limités quant aux capacités à protéger vos données, notamment ce qu’on appelle les métadonnées. Ces informations, comme l’expéditeur, le destinataire, la date d’envoi d’un fichier ou d’un message, etc, ne sont donc pas protégés et permettent alors de savoir avec qui, quand, comment et à quelle fréquence vous discuter avec votre meilleur ami ou votre correspondant à l’autre bout du monde.

C’est là que le logiciel Ricochet entre en jeu. Créée par un jeune développeur américain de 23 ans, connu sous le pseudo “Special”, le programme n’est autre qu’une messagerie instantanée qui permet de protéger vos métadonnées. Comment ? demanderez-vous. En passant par TOR, sans l’aide d’un serveur central, contrairement à Skype ou Facebook Messenger.

À lire aussi : Signal, la messagerie utilisée par Edward Snowden, s’arrime au quai Android

Décentralisé, TOR… Quésaco  ?

Faisons simple: la plupart des messageries instantanées passent par un serveur central pour acheminer l’information d’un ordinateur à l’autre. Et toute passent par le Web évidemment. Mais avec Ricochet, c’est le réseau TOR qui est exploité et aucun serveur central ne reçoit et retransmet vos conversations à une autre personne.

Dans le détail, le réseau TOR (acronyme pour The Onion Router) est un ensemble de serveurs répartis un peu partout dans le monde constituant un réseau alternatif au Web, afin essentiellement d’être anonyme. Ce qui est très utile pour se protéger d’une quelconque forme de surveillance, mais ouvre également la porte à des activités clandestines.

En utilisant Ricochet, vos données sont donc transmises aléatoirement d’un serveur à l’autre, effaçant ainsi toute trace de votre présence sur TOR. Par ailleurs, chaque utilisateur de la messagerie instantanée se verra doté d’un identifiant automatiquement généré, qui fait également office d’adresse. Enfin, la connexion se fait via un mot de passe temporaire.

L’avantage considérable du logiciel est également qu’il ne dévoile strictement rien de vous: vos contacts restent totalement anonymes, leur adresse est inconnue ainsi que leur emplacement géographique. La seule chose que le fournisseur d’accès Internet verra, c’est que vous êtes connecté sur TOR. Rien de plus ! Et en prime, vos données sont chiffrées pour un maximum de sécurité.

Une interface sobre et un usage simple

Si dans son fonctionnement, le logiciel semble compliqué, la clé de son efficacité réside dans son accessibilité: gratuit, s’installant comme n’importe quel logiciel, compatible avec Mac, Windows ou Linux, il ne demande pas également de grandes compétences informatiques, le logiciel s’occupant seul de faire le travail. La seule chose que vous devez faire, c’est avoir l’adresse de votre correspondant et faire une demande de contact. Comme sur n’importe quelle messagerie instantanée finalement.

Avec son interface très sobre, il a tout bonnement l’apparence d’un banal logiciel de messagerie instantané. Petit point noir au tableau: il est pour le moment impossible de transmettre des fichiers vidéo, audio, d’avoir une conversation vidéo ou de discuter à plusieurs simultanément. Mais il ne fait aucun doute qu’avec le temps, de nouvelles fonctionnalités seront intégrées pour offrir plus de confort et de loisir à discuter sans s’inquiéter de sa sécurité.

Crédit photo principale : Wikimedia – BalticServers.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here