Amazon dégage toujours d’aussi faibles marges, malgré des chiffres d’affaires records.

2015 aura décidément été l’une des pires années fiscales des firmes américaines et chinoises. Outre Apple qui caracole à des sommets mais dont les chiffres sont décevants dans l’ensemble, c’est au tour d’Amazon d’annoncer des profits jamais réalisés auparavant, mais pas assez suffisants pour contenter les investisseurs. La firme de Jeff Bezos dégage toujours d’aussi faibles marges.

Une hausse de 22% par rapport à 2014

Le géant américain de l’e-commerce a connu un quatrième trimestre 2015 record. Avec des bénéfices jamais aussi élevés et estimés à quelques 482 millions de dollars. Réalisant en même temps des ventes record supérieures de 22% à la même période en 2014 pour atteindre 35,75 milliards de dollars, la firme a de quoi faire pâlir pas mal de concurrents.

Contraste assez surprenant, malgré toutes ces belles performances marquant notamment un troisième trimestre consécutif de profits (dont les derniers remontaient à 2012), les actionnaires sont mécontents et déçus par les marges très faibles dégagées sur la même période par leur firme.

Des marges flinguées par trop d’investissements

Se targuant d’être l’une des rares firmes américaines qui ont embauché le plus en 2015, Amazon voit ses marges flinguées par les investissements. Notamment la multiplication de produits ratés, tels que ses gammes de smartphones et tablette Fire, ou son boitier multimédia de salon, la Fire TV. Pour information, la firme a vu ses effectifs doublés en l’espace d’un an, pour atteindre 230.800 salariés.

Outre ces produits, la firme subit également le couperet de la recherche continue de performance, puisqu’elle a l’an passé dépensé énormément d’argent pour notamment créer des offres de livraisons à l’heure, pour fidéliser encore plus de clients.

Crédit photo principale : Flickr – Akira Ohgaki

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here