PARTAGER

Le plug-in Java tire sa révérence, et disparaîtra au fur et à mesure de nos navigateurs !

Technologie Web propriétaire et détenue par Oracle, Java a connu les beaux jours du Web et est sur le point de tirer son dernier coup de chapeau. Il semblerait que les failles dont elle a tout au long de sa très longue et tumultueuse existence aient finalement eu raison d’elle.

Un longue et tumultueuse existence

Presque aussi vieille qu’Internet, Java est une technologie arrivée à point nommé lors de la démocratisation de l’outil informatique mais surtout du réseau des réseaux. Permettant notamment à l’époque de créer de vraies applications sur les pages Web, et d’en améliorer l’ergonomie, elle tire un dernier coup de rideau et disparaîtra peu à peu du paysage.

Sans cesse critiqué pour ses failles de sécurité aura été à plusieurs épisodes au cœur de scandales les uns plus houleux que les autres, permettant notamment à des pirates d’entrer en possession des données personnelles de connexion de centaines de milliers d’utilisateurs.

Un aveu d’échec

De l’aveu d’Oracle, l’entreprise américaine en charge de son développement depuis plusieurs années déjà qui reconnait sur son blog officiel que le web moderne doit désormais reposer sur des navigateurs sans plug-in, Java n’y a plus sa place. Déjà en perte de vitesse au milieu des années 2000, Java sera achevé par les nouveaux standards HTML 5 et CSS 3 permettant largement de se passer de ses services.

Bien évidemment la firme termine en rappelant que certaines solutions, notamment Java Web Start resteront disponibles pour les développeurs.