PARTAGER

Amazon tente une incursion dans le monde du jeu vidéo avec un tout nouveau moteur baptisé Lumberyard !

Amazon entend devenir un acteur majeur dans le monde de la High-tech et montre de plus en plus ses griffes. Outre ses percées ou tentatives avec des produits tels que le FirePhone, la tablette Kindle Fire ou sa liseuse, en passant par son boitier multimédia FireTV (concurrent de l’Apple TV), le géant mondial de l’e-commerce étend ses tentacules où il peut et s’attaque aujourd’hui à un nouveau secteur, celui du jeu vidéo en lançant son tout premier SDK (Software Development Kit) destiné à la production de jeux vidéo.

Amazon rêve en grand

Après le lancement d’Amazon Studios, son département dédié à la création de contenus exclusifs tant en terme de musique que de vidéo, le géant américain se lance dans l’aventure ludique avec Lumberyard, un nouveau moteur entièrement gratuit. C’est là le principal argument de Lumberyard, qui outre le fait d’être Open Source (dont ouvert à la communauté des développeurs susceptibles d’en améliorer le code source) se passera des 5% prélevés par les principaux moteurs de jeu du moment, sur les gains des titres en usant. On parle notamment de Unity ou Unreal Engine.

Se basant sur une architecture serveur axée sur Amazon Web Services (AWS), la solution de cloud du géant américain, le moteur dispose également de l’avantage d’être multi-plateformes. Ainsi les parties de jeux développées en s’appuyant sur lui seront enregistrées sur AWS mais également accessible sur tous les types d’appareils. Vous pourrez concrètement entamer une séquence sur votre smartphone et l’achever sur votre ordinateur sans aucun souci. De plus, Twitch est également de la partie puisqu’il sera facile de streamer vos parties.

Si vous êtes développeur, vous serez ravi d’apprendre que c’est CryEngine, dans une version mise à jour, qui sera déployée comme moteur graphique dans Lumberyard. Dans la tourmente depuis des années, la société en charge de son édition, Crytek, a été rachetée par Amazon courant 2015.