Vivendi prépare bien une OPA contre Gameloft, l’éditeur de jeux vidéo français !

Les fans de jeux tels que Splinter Cell ou Sniper Legend tournant à l’époque sur des téléphones sous Java doivent bien se souvenir de Gameloft, l’éditeur de jeux vidéos français, alors très apprécié d’antan. Si les smartphones sont arrivés sur les marchés européens tels des vagues de cyclones, ils ont dévasté sur leur passage les éditeurs légendaires des titres préférés de pas mal de jeunes trentenaires. Dans la tourmente depuis quelques années, Gameloft est plus que jamais à la croisée des chemins, et intéresse Vivendi, qui prépare une OPA à son endroit.

Le jeu du “qui a la plus grosse”

Entre Vincent Bolloré patron dee Vivendi et Yves Guillemot, rien ne va plus et le ton monte continuellement. Si le premier a des ambitions bien dessinées dans l’univers du jeu vidéo, le second n’est pas prêt à voir ce dernier réaliser ses rêves.

Plus aucun doute ne pèse sur l’intention de Vivendi de racheter Ubisoft, et pour y parvenir le groupe français compte s’attaquer à l’une de ses filiales, la plus grosse, Gameloft. Des documents officiels publiés par Vivendi livrent d’ailleurs des informations très précises sur l’OPA en cours d’organisation, comme le souligne Gameblog: “Le Conseil de surveillance a autorisé ce jour le Directoire à déposer un projet d’offre publique d’achat sur Gameloft, société française au savoir-faire mondialement reconnu dans les jeux pour mobiles.”

À la tête d’un colossal portefeuille, Vivendi compte mener l’OPA suivant les règles de l’art en rachetant dans un premier temps toutes les actions Gameloft, à un prix de 6 euros l’action, et le tout donnerait à Gameloft une capitalisation boursière de 510 millions d’euros, ce qui est énorme pour une société électronique française.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici