PARTAGER

Apple serait sur le point de lancer au grand public en France son service de paiement sans contact, Apple Pay.

“Ce n’est plus qu’une question de mois pour que la solution de paiement mobile Apple Pay soit commercialisée en France”: voilà en substance ce que révélaient Les Echos il y a quelques jours, en soulignant le fait que plusieurs grandes banques de l’Hexagone seraient en train de régler et peaufiner les détails des accords qui les lieraient à Apple et son service de paiement sans contact, Apple Pay.

La dernière roue du carrosse ?

Lancé depuis des mois dans bon nombre de pays dont la Grande-Bretagne, Apple Pay est sur le point de fouler le sol français pour le bonheur des possesseurs d’iPhone. En parlant de possesseurs d’iPhone, ils sont estimés à environ 40% du parc téléphone des 65 millions de français. En effet, depuis plusieurs mois, Apple négocierait directement avec les principaux établissement bancaires français, dans l’optique de lancer prochainement Apple Pay. Un accord serait sur le point d’être signé selon notre source.

Comme vous pouvez vous en douter, les pourparlers portaient essentiellement ou prioritairement sur la commission prélevée par Apple sur les transactions bancaires réalisées via son service de paiement mobile. Pour rappel, sur chaque application téléchargée sur l’App Store de la Pomme, cette dernière empocherait environ 30% du prix de l’application, les 70% restants appartenant aux éditeurs. Si Cupertino s’est montrée plutôt souple en Chine en acceptant notamment de ne toucher que 0,07% des transactions échangées via son appli, ce prélèvement à de très faibles chances d’être appliqué en France.

En effet, la Chine est devenue le premier marché où sont écoulés les produits Apple, et la France est loin, très loin derrière. En somme les yeux doux que peuvent faire les banquiers chinois sont susceptibles d’être pris en compte par Apple pour son service Apple Pay, là où nos banquiers seraient tout simplement recalés.