PARTAGER

Un Live Streaming sur Periscope incluant le Président François Hollande dérape et tourne à la séance d’injures.

C’est décidément le moment de grâce pour Periscope encore en retrait il y a quelques mois, sur la scène des applications de vidéocasting en direct. Après Serge Aurier et son agressif dérapage en Live, c’est au tour du citoyen français Numéro Un, le président de la République, de faire parler de lui au travers de l’application du réseau social à l’oiseau bleu. En effet, François Hollande alors en pleine discussion retransmise en direct sur Périscope avec les salariés de la Startup Showroomprivé.com s’est vu laminer verbalement dans les commentaires.

Le raté de com’ sans pareil

Alors qu’il a décidé unilatéralement de diffuser en Live sa rencontre avec la Startup sus-citée, le Président français a essuyé un véritable massacre verbal en se faisant copieusement insulter. Publiant des commentaires très durs et dirigés contre le Président de la République, les utilisateurs du service ont oublié le but de la visite de ce dernier dans les locaux de la Startup.

Concentré dans sa discussion avec les salariés affairés à cet effet, les utilisateurs ont saqué François Hollande, le traitant de “Grollande”, lui demandant notamment de démissionner, et soulignant le fait que ce dernier ne représentait pas la fonction qu’il occupe. Ce flot incessant d’injures a duré 24 minutes en tout, le Live ayant été interrompu pour des raisons évidentes. La modératrice présente sur les lieux s’est vite faite dépasser par la vague d’injures en tentant de bloquer les plus déplacés comme vous pourrez le voir dans le tweet ci-dessous:

Alors très tourné vers les nouvelles technologies, le Président français est présent sur Periscope depuis une année déjà, et jouit même de Snapchat, où il s’illustre le plus couramment sur des clichés immédiatement lapidés numériquement par les internautes. Mal préparée, l’initiative de communication du Président a vraisemblablement l’une des pires humiliations qu’il aura subit durant son mandat.

Le bouton salvateur

Nous vous expliquions le principe de fonctionnement de Periscope dernièrement, à l’occasion du dérapage en direct du footballeur du PSG Serge Aurier. En effet, une fonctionnalité oubliée (sans doute sciemment, mais nous ne commenterons bien évidemment pas cela) par son équipe de presse aurait pu éviter au Président français pareille humiliation comme le fait si bien remarquer ce tweetos.

 

Juste avant le lancement du Live, il est possible de sélectionner les personnes habilitées à suivre votre retransmission, notamment celles qui vous suivent sur Twitter. Le direct étant laissé en mode public (pour toucher le maximum de français sans doute), il laissait la porte ouverte à tous les dérapages comme celui qui s’en est suivi hier matin.