Durant le prochain Euro de football organisé cet été en France, les stades seront en mesure de fournir une connexion mobile très haut-débit !

La crème de la crème du football européen se réunira dans trois mois en France pour célébrer la Messe du ballon rond, et la technologie s’en mêlera cette fois-ci. En effet, les organisateurs de l’Euro 2016 de cette année et les opérateurs français se sont entendus pour faire évoluer les stades en version 2.0, puisque durant les matchs, tous les stades français réquisitionnés pour l’occasion disposeront d’une couverture en 4G. Tout cela promet des selfies HD et vidéos 4K en cascade !

Leaders et répartition

En effet, sur les 10 stades retenus pour accueillir les différentes rencontres, trois opérateurs français seront chacun représentés dans un stade comme leader souligne Les Échos, et l’opérateur en question mettra en place toute l’infrastructure matérielle et logicielle nécessaire pour assurer la couverture de tous les équipements des spectateurs en 4G.

Nonobstant le fait de n’avoir qu’une répartition sommaire, nous savons d’ores et déjà que SFR sera l’opérateur “leader” à Marseille, Nice et Lille, alors que Bouygues Telecom aura droit au Parc des Princes à Paris où il devra installer 40 antennes émettrices pour couvrir les 60.000 spectateurs du stade, soit une antenne pour 1500 personnes. Orange a droit aux six derniers stades, et jouera une seconde fois d’affilée le rôle de fournisseur officiel de services de télécommunications pour les organisateurs, les officiels et les journalistes lors de l’événement grâce à 25.000 points relais.

D’autres opérateurs seront également présents, notamment Free, mais n’auront aucune installation à faire sur place, puisque se servant des équipements des sus-cités.

Un investissement à long terme

En effet, la majeure partie des stades, notamment le Parc des Princes, est géré par le maire de la ville où ils sont implantés. Du coup, les frais de couverture 4G desdits stades seront supportés à moitié par les pouvoirs publics, l’autre moitié devant être déboursée par les opérateurs.

Pour rentabiliser tout cela sur le long terme, les équipements perdureront même après l’Euro 2016, pour fournir une connexion mobile très haut-débit lors d’autres manifestations et spectacles. Pour ce faire, la couverture devra être optimale aussi bien dans les gradins que sur la pelouse.

Crédit photo principale : OL Web

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici