Si vous êtes un éditeur de sites web, vous l’avez probablement remarqué. Depuis Avril 2016, Google a mis en place un nouveau filtre qui va sans doute changer la face du web et le modèle économique de nombreux sites et blogs.

Google, dans le cadre de l’amélioration de son système publicitaire a mis en place un nouveau filtre en date du 1er Avril 2016. L’entreprise américaine, qui réalise plus de 60 milliards de chiffre d’affaires par an dont 90% dans la publicité en ligne, a décidé de faire plus attention aux placements de ses publicités sur les sites des éditeurs avec lesquels ils travaillent.

Bye-bye Nessie

Connaissez-vous ce qu’on appelle en anglais: la “Nessie Arrow” ? Il s’agit de la flèche publicitaire présente sur la plupart des publicités textuelles de chez Google (voir ci-dessous).

Nessie Arrow Google Adsense

“Nessie Arrow” sur une publicité Google

De nombreux sites web ont vu leurs revenus chuter drastiquement ces deux dernières semaines (voir article en anglais) et la plupart des responsables de la monétisation de ces sites ont dû se demander pourquoi. En effet, difficile de toujours bien faire la part des choses entre les nombreux changements dus à la saisonnalité du secteur publicitaire et les mises à jour de Google. Pourtant, cette fois-ci il ne s’agit pas d’un changement dû au début du deuxième trimestre de 2016 mais bien de la disparition de la “Nessie Arrow” sur de nombreux sites web.

Baisse du CTR et du RPM

Il est encore difficile de bien mesurer l’impact de ce filtre sur tout le secteur mais de nombreux éditeurs ont rapporté des baisses de 50% à 80% de leur taux de clic et de leurs revenus par page, ce qui remet évidemment tout leur modèle économique en cause.

Pourquoi ce filtre?

La Nessie Arrow retirée sur certains sites web, trompe parfois les visiteurs qui peuvent être amenés à croire que cette flèche est un moyen d’accéder au contenu ou de passer à la page suivante. Du coup, de nombreux éditeurs n’hésitent pas à en abuser pour gagner plus d’argent. Le filtre calculerait donc le taux de clics accidentels et s’en servirait pour supprimer (ou non) la flèche des pubs textuelles qui rapporte tant d’argent à certains éditeurs.

Que devriez-vous faire si vous avez perdu votre Nessie Arrow?

Google change les règles du jeu mais cela ne devrait pas vous effrayer pour autant. Il est normalement possible de voir les fameuses flèches revenir sur son site web. En effet, de nombreux éditeurs ont indiqué avoir récupéré les flèches après avoir procédé à quelques changements. Pour cela, il suffit finalement d’être en accord avec les règles de Google concernant le placement des publicités en ligne: pas de publicités près des boutons de navigation, pas de publicité sous les titres, un espace suffisant entre chaque élément du décor et la publicité…etc.

Si les règles ne vous conviennent plus chez Google et cela sera sûrement le cas pour un bon nombre d’éditeurs, il faudra alors se diriger vers d’autres régies moins regardantes, d’autres formats, d’autres sources de revenus.

Impact sur les sites web

Le taux de clic sur les publicités Adsense est diminué sur de nombreux sites web de contenus qui proposent des diaporamas, des articles à liste ou encore des sites de téléchargement où les publicités étaient situées trop près des boutons de téléchargement. En général, tous les sites de buzz et de téléchargements sont affectés, la Nessie Arrow étant finalement leur fond de commerce.

Le marché publicitaire va sans doute être très impacté par ce changement et la publicité sur internet va sûrement changer, dans le bon sens, en prenant un peu plus compte de l’expérience utilisateur dans ses calculs.

Le seul petit point noir de cette opération sera, comme toujours, l’opacité de Google sur ses opérations, laissant des milliers d’éditeurs dans le doute et dans l’incompréhension. Depuis que la publicité Google existe, les professionnels du web sont bien sûr habitués à ces surprises qui surviennent régulièrement du jour au lendemain et sans annonces officielles mais toujours est-il que même après des années de fidélité des éditeurs chez Google, les changements continuent à surprendre et à irriter la communauté des éditeurs web. Il se pourrait bien qu’à la longue, Google finisse par lasser ses poules aux œufs d’or et encourager ses propres clients à aller voir la concurrence…

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici