Le marché de smartphones est en pleine mutation, et les premiers résultats financiers du premier trimestre 2016 sont disponibles ! De quoi dresser un bilan du marché !

Le marché des smartphones arrive à maturité et l’on s’en bien le début d’un certain essoufflement. Alors que les constructeurs affichaient tous des croissances record au cours des 5 dernières années, celle-ci se voit cantonnée à 1 chiffre pour ne souvent dépasser que les 0,1%. Malgré ce réel ralentissement de l’activité mobile, si les fabricants historiques se portent très mal pour certains, quelques constructeurs notamment chinois, se démarquent et affichent une croissance insolente et des smartphones de meilleure qualité à chaque nouvelle version.

Cas Apple, première baisse du CA depuis 2003

En effet, Apple est une firme habituée à une croissance toujours poussée vers le haut. Si l’an dernier la firme a souffert énormément du manque d’innovation de son iPhone 6S qui peine toujours autant à se vendre, elle présentait le 21 mars dernier l’iPhone SE, le salvateur qui ne marche franchement pas, outre dans les pays historiques de bonne santé financière de la Pomme.

Apple, résultats financiers du premier trimestre 2016

Crédit photo: Pixabay – matcuz

Première baisse de son chiffre d’affaires global depuis 2003, Apple aura réalisé un CA de 50,6 milliards de dollars durant de ce second trimestre 2016, allant du 1er janvier au 30 mars courant, soit une baisse globale de 12,76% sur un an. Là où la firme a le plus mal, c’est bien-sûr au niveau des bénéfices nets, qui fondent de 3,6 milliards, pour se retrouver à 10 milliards, enregistrant ainsi une baisse de 22,79% sur une année. L’on notera dans les détails que 51,193 millions d’iPhone ont été écoulés durant ce même trimestre, soit une baisse de 16% sur une année (il s’en était vendu 61,170 millions il y a un an). Aussi, 10,251 millions d’iPad ont été écoulés, soit une baisse de 19% sur un an.

La dégringolade ne s’arrête pas là, puisque Apple enregistre aussi un repli de son activité informatique, notamment les Mac qui ont moins bien marché cette année au second trimestre, par rapport à il y a un an. Dans les détails, il s’est écoulé 4,034 millions de MacBook Pro Retina, iMac, ou autre Mac Pro, contre 4,563 millions à la même période en 2015, soit une baisse globale de 11,59%.

Cas Samsung, le Galaxy S7 lui redonne des couleurs

Samsung Galaxy S7, présentation, teasing

Si l’année fiscale n’est point encore achevée, Samsung peut déjà pousser un ouf de soulagement, après trois années de restructuration et de diète. Alors au plus bas l’an dernier avec des Galaxy ne se vendant pas, les modèles intermédiaires considérés comme mal fichus et inachevés sur le papier, le sud-coréen avait fort à parier cette année avec son nouveau smartphone, et a réussi son coup en livrant des résultats supérieurs aux attentes et estimations des analystes.

Dans les détails, Samsung affiche un chiffre d’affaires de 49.780 milliards de wons, soit 38,45 milliards d’euros selon les cours actuels. En hausse de 5,65% par rapport à la même période il y a un an, le constructeur réalise un bénéfice net de 5250 milliards de wons, (4,1 milliards d’euros), contre 4630 milliards de wons, soit une hausse de 13,40% sur un an. Dans son communiqué officiel, Samsung ne livre pas la synthèse des produits qui ont bien marché, mais souligne cependant que les ventes des Galaxy S7 ont aidé.

Cas Sony, après une vertigineuse baisse en 2015, 2016 marque l’embellie

Sony, Rachat, Altair

Autre constructeur en difficulté l’an dernier, Sony vient tout juste de boucler son année fiscale 2015, qui s’étalait du 31 mars de l’année précédente au 31 mars de l’année en cours. Si l’on note une très légère (vraiment légère) baisse de son chiffre d’affaires global, la marque livre dans les détails des résultats qui dénotent son regain de couleur et de forme.

Ainsi, durant l’année fiscale 2015, le géant japonais aurait réalisé un chiffre d’affaires total de 71,7 milliards de dollars, soit en baisse de 1,3%, mais réalise une grosse performance en dégageant un bénéfice net de 2,7 milliards, chiffres avec lesquels Sony n’était plus habitué depuis 2010. C’est dire combien la firme se porte bien. Sony souligne que c’est sa division jeux qui a connu en 2015 la plus forte croissance, dégageant 84,3% de bénéfices en plus, porté par PlayStation 4, pour culminer à 785 millions de dollars.

La branche mobile s’en sort cependant moins bien et confirme sa mauvaise santé dont l’état décline depuis quatre ans. Avec des pertes de 544 millions de dollars, supérieures même de 57% à ce que Sony avait annoncé, le département des Xperia a plus que jamais besoin d’une refonte en profondeur. Pourra-t-elle venir du trio présenté à Barcelone lors du dernier MWC ? Nous le saurons bien assez tôt.

Xiaomi et Lenovo éjectés du Top 5 mondial

C’est en fait par là qu’on aurait dû commencer, tant la nouvelle est énorme. En effet, Huawei a réalisé comme vous le savez une excellente année 2015 en doublant quasiment son chiffre d’affaires, son bénéfice net et au passage le nombre de terminaux écoulés. En tête de proue, le P8 Lite a été le smartphone Android le plus commercialisé au monde l’an dernier. Il faut croire que ces résultats n’ont pas suffit à maintenir celui qui ambitionne dans les deux années à venir de détrôner Apple et Samsung, Huawei est tout simplement en fort ballottage avec ses confrères chinois dans le Top 5 mondial des plus gros vendeurs de smartphones.

Huawei, croissance 2015 2016

Crédit photo: Flickr – Kārlis Dambrāns

C’est le cabinet IDC qui non seulement apporte les preuves des tensions et frictions existant dans le marché des smartphones depuis quelques mois (et surtout ce premier trimestre 2016), mais confirme également la percée des fabricants chinois, qui sont désormais trois à remplacer valablement LG, Sony, Xiaomi et Lenovo, relégués à la seconde moitié du tableau.

Durant les trois premiers mois de l’année en cours, il s’est écoulé tous fabricants confondus 334,9 millions de smartphones. C’est tout simplement 0,18% plus performante qu’à la même période l’an passé, et IDC souligne qu’il s’agit de “la plus petite croissance sur un an jamais enregistrée”.

iCharts

La sanction directe est donc un bouleversement du classement mondial des plus gros vendeurs de smartphones, qui dans l’ordre est respectivement occupé par: Samsung, Apple, Huawei, OPPO et Vivo. Si l’on remarque les trois premiers, le deux derniers de ce Top 5 semblent inconnus pour les étrangers du monde mobile, ou tout simplement pour des consommateurs francs, habitués aux marques historiques. Pourtant il va falloir se faire à cette réalité, les fabricants chinois sont de plus en plus innovants, mais surtout proposent des terminaux de bonne qualité, à des prix toujours plus matraqués vers le bas.

Enfin les chiffres…

Avec ce classement, difficile de savoir qui est au-dessus de qui. Dans le détail, Samsung affiche des ventes en recul de 0,6% à 81,9 millions d’unités. Apple a vendu 51,2 millions d’iPhone, en recul de 16% comme mentionné plus haut, mais c’est Huawei qui grappille quelques parts de marché pour représenter 8,2% de ce dernier. En termes de chiffres, le chinois a écoulé 48% plus de smartphones durant le premier trimestre 2016, comparativement à la même période l’an dernier. Le chinois a écoulé à 27,5 millions d’unités.

Ce sont les outsiders qui se taillent de plus en plus la part du lion, notamment OPPO qui occupe désormais la quatrième place mondiale, et qui a vendu 14,3 millions de smartphones durant les trois derniers mois, soit des performances en hausse de 153,2%. Le chinois représente désormais 5,5% du marché des smartphones. Enfin, Vivo, constructeur très peu connu mais dont nous avons déjà parlé dernièrement, a vendu 14,3 millions de smartphones, soit une hausse totale de 123,8%, et représente 4,3% du marché mondial de smartphones.

Crédit photo principale : Flickr – Esther Vargas

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici