Sony dévoile sa nouvelle phablette, le XA Ultra, smartphone XXL est enfin officiel et ressemble assez au Xperia XA du nippon.

Sony ne cesse de s’enfoncer dans l’abysse des constructeurs les moins performants du marché, mais n’en démord pas. En effet, le japonais ne compte point se laisser faire, et propose aujourd’hui une nouvelle sortie, après les XA, X et X Performance officialisés lors du dernier MWC à Barcelone. Sony lève le voile sur le XA Ultra, une déclinaison du Xperia XA au format phablette et bien partie pour remplacer le Xperia C5 Ultra. Que renferme le nouveau terminal nippon ? La réponse dans la suite.

Design, une constante

En effet Sony n’a plus à pâlir du point de vue du design face à la concurrence. En effet, grâce à son style Omnibalance, le nippon a imprimé une identité visuelle à chacun de ses smartphones, depuis le lancement de la série Z (désormais enterrée). Ainsi, le Xperia XA Ultra reprend des codes esthétiques connus, notamment marqués par le siège d’un bouton central rond sur la tranche gauche, et qui fait office de bouton de verrouillage/déverrouillage.

La suite est assez convaincante sur le Xperia XA Ultra, dont la copie respire l’inspiration retrouvée de la marque à l’origine de la PlayStation. La face arrière est ponctuée tout simplement par le logo NFC, l’insigne Sony et le massif encastrant le capteur photo principal. La face avant quant à elle laisse apercevoir un immense écran quasiment sans bordures et aux extrémités très légèrement incurvées vers l’arrière du châssis. En parlant du châssis, il est ici en aluminium mais les matériaux nobles sont peu présents sur la coque, elle en plastique.

Sony Xperia XA Ultra

Le plus fort attrait visuel du XA Ultra est sans conteste son impressionnant ratio taille écran/face avant de 74,1%, soit l’un des plus élevés du moment. Le XA Ultra jouit également d’une esthétique unique en façade, grâce à ses deux bords supérieur et inférieur marqués et imposants. Sa principale entité remarquable étant le capteur photo avant assez impressionnant. Nous y reviendrons.

Les composants sont juste passables

Si la copie esthétique est sans reproche, Sony a péché sur le jeu de composants, qui, loin d’être médiocre, n’est juste pas suffisamment puissant pour ce type d’appareils de grande taille. Parlant de la dalle tactile, elle fait 6 pouces pour une résolution Full-HD de 1920 x 1080 pixels, ce qui est déjà très bon. L’écran est issu des usines de Sony, et est de type Triluminos Bravia Engine 2. Ultra brillant (quel jeu de superlatifs de chez Sony) cette dalle tactile dispose de 10 points de contact et d’excellents angles de vision (nous avons parlé du jeu de superlatifs ?).

Smartphone XXL oblige, le gabarit est assez imposant, soit 164.2 x 79.4 x 8.4 mm pour 190 grammes. Le poids est donc contenu. Disponible en trois coloris, graphite, lime gold et blanc, le XA Ultra est animé par une puce MediaTek, le Helio P10. Disposant de 8 cœurs tous véloces et à jour, le smartphone est maintenu en éveil et en fluidité par 3 Go de mémoire vive, ce qui est déjà très bon sur ce segment d’appareils. Bravo à Sony !

Sony Xperia XA Ultra

16 Go de mémoire interne de stockages sont préposés à l’emmagasinement de vos données. De plus si l’espace venait à manquer, vous avez la possibilité de l’étendre jusqu’à 200 Go grâce au slot de cartes mémoire micro-SD. Tournant sous Android 6.0.1 Marshmallow, le XA Ultra jouit de la toute puissance de 2700 mAh de batterie. Sony lui prédit d’ailleurs deux jours d’autonomie sans réglage aucun, et en utilisation “normale”. De plus, le nippon souligne le fait que grâce à 10 minutes de recharge, son XA Ultra peut tenir 5,5 heures supplémentaires.

La partie photo, grosse réussite

Il est inhabituel de proposer une partie entière à la partie photographique d’un smartphone sur le site, mais en ce qui concerne le XA Ultra, le détour en vaut le coup. En effet, véritable “Selfiephone”, le XA Ultra est accompagné par deux capteurs surpuissants et signés Sony Exmor. L’on retrouve donc au dos 21,5 millions de pixels équipés de la stabilisation numérique et préposés à la capture des photos comme capteur principal. Mesurant 1/2.4 pouces, le capteur est associé à un autofocus hybride laser non à détection de phase et à un flash LED multidirectionnel.

La grosse particularité du XA Ultra est sans conteste ce gigantesque appareil photo flanqué sur son bord supérieur en façade. Bardé de 16 millions de pixels, c’est le premier appareil au monde à embarquer autant de résolution sur la caméra frontale. Destiné aux selfies, ce capteur photo jouit d’un grand angle de 88 degrés, et est accompagné d’une puce spéciale dédiée aux calculs des couleurs en HDR. Sony a pensé à tout, puisqu’un flash frontal est lui aussi de la partie aux côtés du capteur. Autre fait unique et qui vaut la peine d’être soulevé, le capteur frontal du XA Ultra est le seul au monde à proposer de la stabilisation optique, plus efficiente que celle numérique, souvent trop saturée.

Prix et disponibilité

Si le XA Ultra est officiel depuis un peu moins d’une semaine, nous attendions d’en savoir plus à son sujet pour vous en parler. Cette attente aura finalement payé, puisque le smartphone est déjà lancé en précommandes au Royaume-Uni, pour 299 £, soir quelques 400 € selon les cours du jour.

Les premières livraisons sont prévues pour juillet prochain, et le smartphone devrait selon des sources proches de la marque, être livré nativement avec un accessoire gratuit. Rassurez-vous enfin, il parviendra bel et bien dans nos contrées.

Crédit photos : Android Central et Sony

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici