PARTAGER

Si vous avez toujours rêvé de posséder une Surface 3, c’est le moment ou jamais… Microsoft arrêtera sa production d’ici la fin d’année.

Véritable succès dans un monde où les smartphones et tablettes sont en fort recul, les hybrides 2-en-1 ont su s’imposer comme outils de l’informatique moderne. Avec pour ambassadeurs les produits de la gamme Surface lancée par Microsoft en 2013, les hybrides ont su conquérir les cœurs de nombreux amateurs de mobilité, mais comme toute belle histoire a une fin, la Surface 3 de Redmond, lancée en mai 2015 cessera d’être produite par les usines de la firme. Quelles sont les raisons de cette décision, qui tombe à peine quelques semaines après l’annonce de son retrait du marché des smartphones ?

Un produit qui a assez bien marché

Microsoft rapporte avoir “eu une forte demande”, et elle a obtenu “une réelle satisfaction parmi ses clients” concernant la Surface 3. Ce sont là les mots d’un porte-parole de la firme, qui s’adressait au micro de ZDnet. L’officiel de Redmond de souligner que si la Surface 3 représente un peu plus d’un cinquième de toutes les Surface vendues, ce ne sont pas ses faibles ventes qui l’ont précipité vers la sortie.

Pourquoi la firme arrête-t-elle donc sa production si elle a bien marché ? En effet, Windows 10 fêtera sa première bougie dans quelques jours, et sa mise à jour majeure est en cours de préparation, pour une présentation courant 2017. Il se murmure, même si Microsoft n’a pas réagi à l’information, que la firme met un terme à la production des Surface 3 pour proposer un nouveau produit inédit, au sein d’une nouvelle gamme Surface qui prendra son envol l’an prochain.

De même, si la firme a jeté l’éponge sur le marché des smartphones, elle n’en reste que peu éloignée, puisque préparant activement son Surface Phone, dont le lancement est également prévu à l’an prochain. En somme, toutes les décisions de Redmond poussent à croire que la firme prépare un renouvellement intégralement et unifié de son écosystème, pour proposer des produits plus homogènes et pensés pour fonctionner en symbiose en se complétant les uns les autres, à l’image de ceux d’Apple et le service iCloud.

Cette information se veut conforter par le fait que Microsoft embauche massivement en ce moment, en direction de la consolidation de son offre dans le cloud amenée par le service Azure.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz