PARTAGER

Nintendo peut désormais esquisser un petit sourire, puisqu’après des années de galère, la firme renoue avec le succès en bourse, grâce à Pokémon Go !

Nintendo a toujours été un acteur majeur du monde du jeu vidéo, et les années antérieures ne lui ont pas été de tout repos. Alors que la firme était au bord du dépôt de bilan et de la banqueroute, le messie, le salvateur, le phénoménal Pokémon Go est arrivé, développé en partenariat avec Niantic Studios. Si vous n’en avez pas encore entendu parler, visitez notre espace dédié à la nouvelle déclinaison mobile de Pikachu et ses partenaires. En à peine une semaine de disponibilité, Pokémon Go renverse déjà positivement les performances boursières de l’éditeur japonais de jeux vidéo.

Un succès qui profite à Nintendo

Pokémon Go est disponible dans le monde entier depuis quelques jours, mais certaines régions, notamment l’Europe et potentiellement (pas encore sûr) l’Afrique, y auront droit sous peu. Alors que certaines astuces permettent déjà de télécharger le jeu sur iOS et Android même lorsque vous ne résidez pas dans un pays déjà supporté, la bourse japonaise s’affole face aux performances de Nintento, le co-concepteur du jeu vidéo phénomène du moment.

Ce succès profite déjà à Nintendo, dont l’action à la bouse de Tokyo a pris plus de 20% et est montée jusqu’à 20.260 yens (soit environ 178€ l’action) ce lundi. La performance a d’ailleurs fait augmenter la valorisation de Nintendo de 7,5 milliards de dollars US, et représente selon de sérieux analystes la plus grosse prouesse financière de la firme depuis 1983, surpassant même les chiffres de Super Mario, sa vache à lait.

Cette tendance haussière ne fait en fait que se confirmer, puisque la semaine dernière déjà, le titre Nintendo gagnait jusqu’à 9% par rapport à sa valeur usuelle habituelle.

Cette tendance si elle fait pâlir deux concurrents historiques, à l’instar de Sony et Microsoft respectivement avec leurs PlayStation 4 et Xbox One, pourrait bien perdurer pour quelques temps encore, puisque le jeu à son origine, en l’occurrence Pokémon Go, fait un véritable carton alors qu’il n’est même pas encore lancé sur des marchés porteurs comme celui de l’Asie et de l’Europe, ni même l’Amérique du Sud.

Les premières critiques sont assez élogieuses sur le jeu, qui rivalise de majesté avec l’innovation, poussé par la réalité virtuelle ou plus exactement dans ce cas-ci, augmentée. Le jeu se place même au top du palmarès des jeux gratuits aussi bien sur iOS qu’Android. Avec cette incursion réussi, Nintendo devrait très probablement plus s’intéresser à l’univers du mobile, il ne serait donc pas fortuit de voir dans les mois ou années à venir des titres au succès proche de celui de Pokémon Go. En attendant, pourquoi ne pas jeter un rapide coup d’œil à notre guide des premiers pas avec le nouveau jeu de Nintendo ?

À lire aussi : Pokémon Go: premiers pas avec votre nouveau jeu mobile préféré !

La recette miracle

Ce n’est pas tant un changement d’intrigue qui apporte à Pokémon Go son succès actuel. En effet, la grosse nouveauté ou particularité du jeu est qu’il permet désormais de transposer dans le monde réel ce que Nintendo proposait déjà de faire virtuellement en 2D ou 3D sur ses diverses consoles portables. Dans cette ultime itération 2.0 c’est vous et vous seul, au gré de votre quotidien (où vous vivez, les lieux que vous fréquentez ou même vos connaissances et amis) qui contrôlez tout de bout en bout.

C’est à vous cette fois-ci, d’aller chasser les créatures de l’univers Pokémon, dans le monde réel. Fans de Pikachu ou Bulbizarre ? Pokémon Go apporte un vent frais au jeu mobile cette année, se révèle être l’un des plus imposants cartons au lancement de ces 5 dernières années, bien plus que Angry Birds ou Clash of clans.

Une ascension fulgurante

Le taux d’adoption de Pokémon Go est tout simplement ahurissant. En moins de deux semaines de réelle activité dans certains pays, le jeu est déjà en passe de dépasser le nombre d’utilisateurs de Twitter, le réseau social vieux de presque 10 ans et qui n’a franchi les 300 millions d’utilisateurs qu’en 2013 ou 2014.

Face à ce succès phénoménal, la franchise est bien partie pour perdurer, et le lancement en Europe dans les jours prochains pourrait donner un sérieux coup de pouce aux activités et chiffre d’affaires du japonais Nintendo.

Un changement de stratégie salvateur

Nintendo a longtemps hésité à se lancer sur la marché du mobile, de peur de cannibaliser son cœur de métier et par ricochet une partie de son activité, basée sur la conception et la commercialisation de consoles de jeu vidéo. Suite à un changement de direction il y a quelques mois, la situation a assez vite changé, puisque la firme jouait en quelques sorte son va tout en se lançant sur les appareils mobiles.

La première incursion fut le réseau social ludique Miitomo lancé il y à peine quelques semaines, et si pour cette sortie la mayonnaise n’a pas réellement été au rendez-vous, Pokémon Go change radicalement la donne, puisqu’il fait un tabac en ce moment. Pour preuve les serveurs aussi bien de Nintendo que de Niantic Studios (avec qui il a développé le jeu) sont hors-service depuis quelques heures, du fait de la masse assez importante de connexions simultanées enregistrée.

Ne pas se reposer sur ses lauriers

Nintendo a semble-t-il compris les leçons des flops de ses dernières consoles, et compte bien battre le fer lorsqu’il est encore chaud. De prime abord, la firme japonaise prévoyait de proposer 4 nouveaux titres de jeux vidéos d’ici à mars 2017 en partenariat avec la société japonaise DeNA, et face au succès de Pokémon Go, cette perspective pourrait bien être revue à la hausse, selon les analystes.

Pour le moment rien n’est bien sûr à ce sujet, mais il se murmure que Nintendo préparerait une expérience similaire à Pokémon Go avec d’autres personnages phares de son univers, dont l’indéboulonnable Super Mario.

Crédit photo principale : Flickr – Traci Lawson

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz