PARTAGER

Parmi les nouveautés apportées par l’iPhone X dévoilé par Apple le 12 septembre dernier, Face ID est probablement la plus marquante. En effet, ce système de biométrique de reconnaissance faciale intrigue, bluffe, et donne des sueurs froides aux concurrents de la marque par ses performances et surtout la technologie embarquée.

Face ID aurait selon un analyste proche d’Apple, au-moins deux ans d’avance sur la concurrence.

Comment fonctionne Face ID ?

Peu le savent, mais reconnaitre un visage c’est pas aussi aisé. En effet, le dispositif utilisé doit impérativement se servir de données biométrique recueillies sur le visage de l’utilisateur, qu’il enregistre en vue d’une comparaison lors des prochaines séquence de sollicitation de la reconnaissance biométrique.

Dans le cas d’espèce, deux théories se confondent, une, usant d’une reconnaissance 2D et utilisée par la majeure partie des marques concurrentes à Apple, usant de deux données, la largeur et la hauteur des visages.

Si cette technologie s’avère assez efficace, elle jouit cependant d’une faille, puisqu’il suffit d’une photo du visage du propriétaire d’un dispositif embarquant une reconnaissance 2D pour déverrouiller ce dernier.

Par contre, Apple en dévoilant son iPhone X cette année, a également introduit une nouvelle théorie beaucoup plus sécurisée de reconnaissance faciale, en 3D. Celle-ci se sert outre le hauteur et la largeur du visage, de la profondeur de ce dernier, par le biais de la technologie baptisée TrueDepth.

Une caméra infrarouge projette sur le visage de l’utilisateur un nuage comprenant 30 000 points biométriques de comparaison, puis lorsque toutes les données sont identiques à celles pré-enregistrées, le déverrouillage se fait.

Deux ans d’avance, selon Ming-Chi Kuo

Se basant sur la complexité et la technicité qui font de Face ID Face ID, Ming-Chi Kuo,  un analyste chinois proche de la marque à la Pomme et ayant livré des centaines d’informations sous forme de rumeurs durant les dernières années, affirme ainsi que la reconnaissance faciale de l’iPhone X a deux ans d’avance sur la concurrence Android.

Pour l’heure, l’analyste rajoute que l’iPhone X se vendra mieux que prévu, et table sur 40 millions d’unités, contre 30-35 millions initialement planifiées.